Le système de vote doit être revu fondamentalement (leader Bunt-Bi)
APS
SENEGAL-LEGISLATIVES-SCRUTIN-PERSPECTIVES

Le système de vote doit être revu fondamentalement (leader Bunt-Bi)

Ranérou, 30 juil (APS) - L’Etat du Sénégal, de concert avec les partis politiques, "doit revoir fondamentalement" le système de vote et le mode de présentation des élections, au regard des impairs notés dans le déroulement des législatives 2017, a estimé le président de l’Union citoyenne "Bunt-Bi", Amadou Dawa Diallo.
 
"L’Etat, en relation avec les partis politiques, doit revoir fondamentalement le système de vote, le mode de présentation des élections au Sénégal", a-t-il déclaré à des journalistes, peu après avoir voté à Ranérou-Ferlo.
 
"La lenteur" caractérisant le vote, "tout le monde le craignait déjà, parce que 47 listes, c’est impossible", a soutenu Amadou Dawa Diallo, ajoutant : "C’est extrêmement compliqué, on dira que c’est la démocratie, c’est bien, mais si la démocratie est tuée par la démocratie, on ne peut plus parler de démocratie".
 
A Ranérou, pas d’incident majeur à signaler, "sauf à Badagor, dans la commune de Lougéréthioly, où les opérations de vote ont démarré sans les éléments de la sécurité", a rapporté le président de l’Union Citoyenne "Bunt-bi".
 
Aussi a-t-il déploré "une tentative d’intimidation" à Lougéréthioly, où "le président du bureau de vote a suspendu provisoirement les votes, le temps que la sécurité arrive".
 
Il dit avoir reçu des informations selon lesquelles le véhicule convoyant les forces de l’ordre "serait embourbé à cause de la grande pluie qui s’est abattue hier dans le département de Ranérou.’’

MOS/BK