Des couacs à l’origine du retard du vote à La Médina
APS
SENEGAL-LEGISLATIVES-SCRUTIN

Des couacs à l’origine du retard du vote à La Médina

Dakar, 30 juil (APS) - La disposition des bulletins des 47 listes, le manque de tables bancs dans certains bureaux et l’absence de certains membres des bureaux ont retardé de près de deux heures le vote au centre Elh-Mour-Diop, situé à La Médina, à Dakar, a-t-on appris de l’administration électorale locale.

 
Les présidents des bureaux de vote de ce centre comprenant 22 bureaux de vote ont eu des difficultés pour disposer les bulletins de vote dans l’ordre établi par "un arrêté du ministère de l’Intérieur".
 
"Il est difficile de se retrouver dans les listes qui viennent juste de nous parvenir dans des sacs", a dit à l’APS un président de bureau de vote, qui a exigé l’anonymat.
 
I manquait des tables bancs au début du scrutin dans certains bureaux de vote. Dans d’autres, certaines listes de candidats étaient absentes.
 
Des manquements pareils ont été signalés dans quelques-uns au moins des six bureaux de vote de la case des tout-petits Abdoul-Aziz-Sy-Dabakh, qui est rattaché centre Elh-Mour-Diop. A 9h, seul le bureau N° 14 était ouvert aux électeurs, pour un vote censé démarrer à 8 heures précises.
 
"Les gens vont attendre pendant plus de deux heures avant que le vote ne commence parce que les membres des bureaux s’y sont pris très, concernant la mise en place du matériel électoral, des bulletins de vote des urnes", s’offusque un électeur.
 
"Il fallait s’y prendre à temps, vu le nombre élevé de listes", estime Fatou Samb, des pièces d’identité en main.
 
"Seule la disposition des bulletins retarde le démarrage du vote. Aucune difficulté majeure n’a été notée pour le moment", rassure Louis Diène Diatta, un superviseur de la Commission électorale nationale autonome.
 
La députée tchadienne Elise Loum, membre du Parlement panafricain, dit avoir constaté "un grand retard dans le démarrage des opérations de vote", dans les centres de vote de La Médina et du Plateau, un quartier du centre-ville de Dakar.
 
"L’absence de certains bulletins retarde le démarrage du vote partout où nous sommes passés", a-t-elle constaté, soulignant que "la mobilisation est très forte chez les électeurs".
 
De longues files d’attente étaient devant les bureaux de vote du centre Elh-Mour-Diop, dès les premières heures de la journée.

Six millions 214 mille 178 électeurs sont appelés aux urnes pour élire les 165 députés de la 13ème législature de l’Assemblée nationale pour un nmandat de cinq ans.
 
Quarante-sept listes de candidats se disputeront les sièges ainsi répartis : 105 députés à élire au scrutin majoritaire au niveau départemental (90 pour les 45 départements de l’intérieur du pays et 15 pour la diaspora), et 60 députés à élire au scrutin national. Il s’agit d’un vote à un seul tour. 


ADL/ESF