L’OIF déterminée à poursuivre son appui pour la tenue de la présidentielle malienne
APS
AFRIQUE-POLITIQUE

L’OIF déterminée à poursuivre son appui pour la tenue de la présidentielle malienne

Dakar, 5 juin (APS) - L’Organisation internationale de la Francophonie (OIF), par la voix de sa secrétaire générale Michaëlle Jean, a réitéré sa ’’détermination’’ à poursuivre son appui aux efforts engagés pour la tenue de la prochaine présidentielle malienne prévue le 29 juillet prochain, se disant "sincèrement préoccupée’’ par les violences ayant marqué la manifestation organisée le 2 juin dernier par l’opposition et des organisations de la société civile à Bamako.
 
Dans un communiqué parvenu mardi à l’APS, Mme Jean "réitère la détermination de la Francophonie à poursuivre, en lien avec ses partenaires, son appui aux efforts engagés par les autorités maliennes en vue de la tenue de ces élections".
 
Elle dit suivre "avec une attention particulière le processus électoral en cours au Mali, et déplore les violences qui ont marqué la manifestation des partis politiques de l’opposition et des organisations de la société civile à Bamako, samedi 2 juin 2018". 
 
Selon le communiqué, la SG de l’OIF "encourage les autorités nationales dans le contexte d’état d’urgence en vigueur, à prendre les mesures appropriées en vue de garantir le respect et le plein exercice des droits et des libertés, y compris le droit de manifester pacifiquement".
 
De même encourage-t-elle les acteurs politiques et de la société civile "à prendre pour leur part toutes les mesures afin de préserver en toutes circonstances le caractère pacifique et légal de leurs revendications.
 
"Je suis particulièrement préoccupée par les récents évènements à Bamako. En cette période cruciale pour la consolidation de la paix et de la démocratie au Mali, j’appelle au nom de la Francophonie, toutes les parties prenantes à la plus grande retenue et les invite à éviter toute situation qui pourrait compromettre les acquis nécessaires à l’organisation et à la tenue d’élections inclusives, transparentes, démocratiques et apaisées", a déclaré Michaëlle Jean, citée par le communiqué.
 
 
 
 
 
 

BK/AKS