Des appels à la perpétuation de l’œuvre de Mandela lancés à l’UCAD
APS
SENEGAL-AFSUD-COMMEMORATION

Des appels à la perpétuation de l’œuvre de Mandela lancés à l’UCAD

Dakar, 18 juil (APS) – Des participants à une conférence commémorative de la naissance de l’ancien président sud-africain, Nelson Mandela (1918-2013) ont souligné mercredi l’obligation pour les Africains de "sauvegarder et de perpétuer" l’œuvre du héros de la lutte contre l’apartheid. 
 
Il en est ainsi du professeur Mamadou Badji, doyen de la Faculté des sciences juridiques et politiques de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar (UCAD) qui rappelle l’engagement de Mandela dans le combat pour la liberté et les droits humains.
 
Intervenant lors de cette conférence spéciale organisée à l’UCAD pour marquer le centenaire de la naissance de Mandela, le professeur Badji a loué les qualités qui font de ce leader politique, "l’un des plus illustres fils du continent africain".
 
"Nous avons l’obligation de perpétuer l’œuvre de ce grand homme, ce grand défenseur des droits humains", a-t-il insisté, invitant dans le même temps les Africains à s’en inspirer afin de matérialiser sa vision d’un monde égalitaire. 

Lamine Sarr, directeur de cabinet du ministre de la Culture, est lui revenu sur la relation particulière qui liait Mandela au Sénégal et à ses dirigeants. 
 
Citant au passage les visites effectuées sur le sol sénégalais par Madiba, notamment sa première venue en 1962 dans le cadre d’une tournée dont l’objectif était de solliciter un soutien à la lutte contre le régime suprématiste blanc alors au pouvoir en Afrique du Sud.
 
M. Sarr a également évoqué la visite à Dakar, en 1991 du héros de la lutte contre l’apartheid tout juste sorti de prison au terme d’un séjour carcéral de 27 ans.
 
"En 1992, il a été fait Docteur honoris causa de l’UCAD et en 1996, une grande manifestation est organisée en son hommage au Sénégal", a souligné Sarr qui a rappelé le récent hommage que lui a rendu la Biennale de l’art africain contemporain (Dak’Art).
 
"Son histoire doit être transmise à toute la jeunesse mondiale. Car son héritage interpelle pour un engagement au service du peuple. Ces idées doivent être données en exemple dans le monde afin de faire cesser les conflits dans beaucoup de pays", a-t-il ainsi indiqué. 
 
L’ambassadeur de l’Afrique du Sud au Sénégal, Lenin Shope qui a pris part à la rencontre a soutenu que "c’est à la jeunesse africaine de s’inspirer de Madiba pour faire du continent ce qu’elle sera demain".

SK/AKS/PON