Cheikh Tidiane Gadio dément détenir la nationalité américaine
APS
SENEGAL-POLITIQUE

Cheikh Tidiane Gadio dément détenir la nationalité américaine

Dakar, 21 Déc (APS) - L’ancien ministre des Affaires étrangères, Cheikh Tidiane Gadio a apporté vendredi "un cinglant démenti’’ aux accusations faisant état de sa détention d’une nationalité américaine, assurant "être exclusivement de nationalité sénégalaise".
 
"La réponse est un cinglant démenti et un non sans appel, je ne suis pas, je n’ai pas été, je n’ai jamais demandé la nationalité américaine et de tout autre pays au monde", a dit Cheikh Tidiane Gadio, lors d’une conférence de presse qu’il a appelée "ma part de vérité" .
 
Cheikh Tidiane Gadio, président de l’Institut Panafricain de Stratégies (IPS) et Président du Mouvement Citoyen et Panafricain – LUY JOT JOTNA, qui a fait face à la presse est revenu sur le dossier judiciaire qui l’a retenu pendant un an aux États-Unis.
 
"Depuis ma première tétée à l’hôpital de la Rue Carnot, à Saint-Louis le 16 septembre 1956, je suis exclusivement de nationalité sénégalaise", a martelé l’ancien ministre sénégalais des Affaires étrangères (2000-2009). 
 
M.Gadio a souligné que depuis son "adhésion totale au panafricanisme", il n’aspire qu’à "la nationalité africaine", disant aspirer également à "un passeport africain dans le cadre des Etats-Unis africains".
 
En revanche, "il dit avoir une +Green Card+ américaine depuis 1999, qui a été renouvelée en 2010, curieusement parce qu’elle dure dix ans, alors que ma carte a été renouvelée pour douze ans, donc elle est valable jusqu’à 2022".
 
M. Cheikh Tidiane Gadio estime que "cela prouve peut-être l’amitié que me porte l’Amérique et réciproquement". 
 
"On n’a pas besoin d’être très intelligent pour savoir qu’on ne peut pas détenir une +Green Card américaine+ et un passeport américain en même temps", a-t-il souligné. Il a ensuite brandi sa +Green Card+ devant les journalistes, avant d’ajouter que "ça n’existe pas".
 
En novembre 2017, M.Gadio et l’ancien ancien ministre de l’Intérieur de Hong Kong, Patrick Ho Chi Ping, avaient été arrêtés aux Etats Unis pour une corruption présumée de plusieurs millions de dollars en Afrique au nom d’une grande entreprise énergétique chinoise. 
 
La plainte visant Cheikh Tidiane Gadio, avait été abandonnée par la justice américaine.

DS/ASB/OID