Mankeur Ndiaye :
APS
SENEGAL-MINES-GOUVERNANCE

Mankeur Ndiaye : "Je vais privilégier la transparence’’

Dakar, 27 oct (APS) - Le nouveau président du Comité national de l’Initiative pour la transparence dans les industries extractives (ITIE), Mankeur Ndiaye, a promis vendredi de continuer l’œuvre de son prédécesseur, Ismaël Madior Fall, et à toujours miser sur la transparence pour réussir la mission que lui a confiée le président de la République, Macky Sall.
 
S’exprimant lors de la cérémonie de passation de service entre lui et le président sortant, il a appelé à rendre beaucoup plus ‘’serein’’ le débat public sur la question des ressources naturelles. ‘’Pour y arriver, il faut faire preuve de transparence, surtout porter des informations et les bonnes aux populations, car l’objectif de l’ITIE c’est cela’’, a-t-il déclaré.
 
S’il ne fait aucun doute que la transparence demeure le maître mot, la responsabilité et l’exclusivité ne doivent pas, non plus, être en reste, car ‘’nous avons un comité multipartite composé des représentants de l’Etat, des entreprises exploitant les ressources, la société civile, a-t-il affirmé. 
 
‘’Nous allons continuer ce travail, dans un contexte qui sera exigeant, car dans quelques années, nous allons passer à une phase active d’exploitation de notre pétrole et de notre gaz. Je m’emploierai, avec tous les membres, à assurer la transparence afin que les populations sénégalaises sachent exactement ce que les ressources naturelles leur apportent’’, a assuré Mankeur Ndiaye. 
 
De plus, a t-il ajouté, les entreprises extractives devront dire ‘’exactement combien elles versent à l’Etat’’, et il devra être possible de vérifier au niveau du trésor public, ‘’si ces versements sont effectifs’’. A ce propos, il a signalé que le Comité national a signé un protocole d’accord avec la Cour des comptes qui certifie les comptes de l’Etat. ‘’C’est un travail à poursuivre’’, a-t-il encouragé. 
 
Au titre des défis à relever, Mankeur Ndiaye a annoncé qu’une étude est en train d’être finalisée sur les conditions d’octroi des licences. ‘’Il est important que les populations sachent les conditions d’octroi des licences d’exploitation’’, a-t-il expliqué.
 
L’autre défi devra consister à ‘’savoir exactement ceux qui sont derrière les entreprises, si elles sont cotées en bourses, qui sont les personnes bénéficiaires’’. 
 
Cependant, le plus important est de faire en sorte que les populations sachent ce qu’elles tirent de l’exploitation des ressources naturelles qui appartiennent au peuple. ‘’ C’est cela la mission qui nous est confiée et avec le Comité national, nous allons répondre à ces défis, afin que tout soit clair et transparent’’ a dit Mankeur Ndiaye. 

SBS/ASG