Investitures pour les législatives : BBY veut ’’des consensus larges’’ dans ses rangs
APS
SENEGAL-ELECTIONS

Investitures pour les législatives : BBY veut ’’des consensus larges’’ dans ses rangs

Dakar, 15 mars (APS) - La coalition Bennoo Bokk Yaakaar (BBY), regroupant le pouvoir et ses alliés, a indiqué avoir instruit ses instances d’organiser, "dans les meilleurs délais, les concertations à la base pour construire des consensus larges autour des investitures" en direction des législatives du 30 juillet prochain.
 
Dans un communiqué portant sur la tenue lundi de la dernière conférence des leaders regroupant l’Alliance pour la République (APR, au pouvoir) et ses alliés, Benno Bokk Yaakaar dit avoir instruit ses instances d’organiser, "dans les meilleurs délais, les concertations à la base pour construire des consensus larges autour des investitures".
 
La coalition au pouvoir annonce par ailleurs "avoir validé les structures des jeunes, des femmes, des cadres et des sages", des instances "mises en place récemment", note le communiqué.
 
Elle juge en outre satisfaisantes les conditions dans lesquelles les inscriptions sur les listes électorales "se déroulent progressivement" sur l’ensemble du territoire national, non sans exhorter responsables et militants "à redoubler d’efforts dans la mobilisation des électeurs en vue d’atteindre, voire dépasser les objectifs que le gouvernement s’est fixé’. 
 
Les leaders de BBY ont par ailleurs "pris acte des poursuites judiciaires engagées sur la base des recommandations de l’Inspection générale d’Etat consécutivement à la vérification administrative et financière des institutions municipales de Kaolack, Fatick, Ziguinchor, Dakar, Pikine, Guédiawaye et Saint-Louis", rapporte le communiqué.
 
Il fait notamment allusion à l’inculpation il y a une semaine du maire de Dakar Khalifa Sall et de cinq de ses complices présumés, placés sous mandat de dépôt pour association de malfaiteurs, détournement de deniers publics, escroquerie portant sur des deniers publics et blanchiment de capitaux.
 
A ce sujet, BBY dit réaffirmer son "attachement aux principes de reddition des comptes et d’égalité des citoyens en application des lois en vigueur".
 
La défense de l’édile de Dakar, par la voix de l’avocate Aïsatta Tall Sall, par ailleurs maire de Podor, estime que Khalifa Sall "est victime d’une cabale" politique.
 

BK