Idrissa Seck dit  miser sur la jeunesse pour
APS
SENEGAL-PRESIDENTIELLE

Idrissa Seck dit miser sur la jeunesse pour "rompre la chaîne de la soumission"

Mbacké (Diourbel), 20 fév (APS) - Le candidat de la coalition "Idy 2019", Idrissa Seck a dit mardi à Mbacké (Diourbel) miser sur "le savoir et la détermination" de la jeunesse pour "rompre avec la chaîne de la soumission", en vue de bâtir un nouveau Sénégal.


"Pour refaire un nouveau Sénégal, nous devons rompre la chaîne de la soumission et mettre le savoir en priorité, par-dessus tout", a indiqué Idrissa Seck, en meeting au Boulevard Ndoyène, dans la commune de Mbacké.
 
Selon l’ancien Premier ministre et ex-maire de Thiès, "la jeunesse est une ressource qu’il ne faut pas négliger si on veut un envol économique du Sénégal voire de l’Afrique".
 
"Durant ces quatre dernières années au cours desquelles j’ai fait le tour du Sénégal, la détermination et la croyance que j’ai constatées chez la jeunesse peut même bâtir l’Afrique encore plus le Sénégal", a fait noter Idrissa Seck.
 
Il affirme que le projet de l’Université Cheikh Ahmadou Bamba demandé par le khalife général des mourides Serigne Mountakha fera partie de ses "priorités". Un tel engagement s’explique par le fait, selon Idrissa Seck, que "si nous voulons bâtir une société sereine, l’ignorance ne doit pas être au rendez-vous, de même que la peur".
 
Le candidat de la coalition "Idy 2019" compte par conséquent exploiter le potentiel de cette jeunesse, une fois porté à la tête du pays.
 
Si on le potentiel de la jeunesse est canalisé, "je sais qu’on aura la capacité de développer notre pays", a souligné Idrissa Seck, avant de laisser entendre que le Sénégal ferait mieux de canaliser ce potentiel au risque de "laisser s’exiler l’effervescence et l’énergie constatées" chez les jeunes.
 
Il a par ailleurs dit son souhait de mettre un terme à la "lancinante question" de la qualité saumâtre de l’eau dans la capitale du mouridisme et dans les localités environnantes.
 
En plus de l’Université Cheikh Ahmadou Bamba, "Touba mérite d’avoir une eau de bonne qualité et en quantité comme l’a toujours soutenu le khalife des mourides", a dit Idrissa Seck.
 


SS/FD/PON