Fatick : Mbagnick Ndiaye tire ’’un bilan d’étape satisfaisant’’
APS
SENEGAL-LEGISLATIVES-CAMPAGNE

Fatick : Mbagnick Ndiaye tire ’’un bilan d’étape satisfaisant’’


Fimela (Fatick), 23 juil (APS) – Mbagnick Ndiaye, un des responsables de la coalition Benno Bokk Yakaar (BBY, mouvance présidentielle), tire ‘’un bilan d’étape satisfaisant’’ après deux semaines de campagne électorale dans le département de Fatick (centre), relevant que les populations ont exprimé des doléances qui tournent autour de l’accès à l’électricité, aux financements des femmes, au désenclavement, entre autres, a appris l’APS.


Depuis le début de la campagne, la coalition a mis en place un comité électoral départemental, avec un programme qui se décline en meetings et caravanes, sous la coordination du professeur Madior Diouf, président du Rassemblement national démocratique (RND), a-t-il expliqué.


‘‘Nous nous sommes rendus dans la commune de Tataguine, notamment à Tataguine village, à Ndiosmone Poultock, à Thiamène, à Ngoyé Ndokhongor et dans bien d’autres localités dont Diouroup, Ndiouwar, Ndioudiouf, Sowagne, Dioral où les responsables de BBY ont fait du porte à porte et ont rendu visite à un certain nombre de notables’’, a indiqué le ministre de la Culture. 


Selon lui, Loul Sessène a aussi accueilli la coalition BBY qui a rencontré les populations au cours d’un rassemblement où le désenclavement de la localité a dominé les échanges. Dans cette commune, il y a des zones où l’accès est très difficile pendant l’hivernage, mais aussi une zone saline où l’accès aux puits de sel est impossible dans certaines périodes de l’année.


‘’Dans toutes ces localités, les populations locales se sont engagées à voter pour la liste BBY (…)’’, a dit Mbagnick Ndiaye, rappelant qu’ils ont été à Djilass où ‘’un meeting unitaire’’ a regroupé l’ensemble des populations qui réclamaient l’érection de leur Collège d’enseignement moyen (CEM) en lycée, parce que les élèves parcourent sept kilomètres pour aller à Loul Sessène et six autres kilomètres pour se rendre à Djiofior pour étudier.


‘’Ces populations ont également exprimé le souhait de voir le problème d’eau auquel elles sont confrontées puisse être réglé, parce qu’il y en a certains où l’accès à l’eau constitue une préoccupation majeure’’, a-t-il noté.


ADE/OID