Fatick : la convention citoyenne
APS
SENEGAL-LEGISLATIVES-SOUHAIT

Fatick : la convention citoyenne "Nennen" pour un report des élections "au-delà de l’hivernage’’

Fatick, 24 juil (APS) - La convention citoyenne "Nennen" préconise ’’un report des élections législatives du 30 juillet jusqu’après l’hivernage, si nécessaire, pour permettre aux citoyens non encore inscrits sur les listes électorales de le faire, a déclaré Ndella Madior Diouf, une de ses candidates à la députation, lundi, à Fatick (ouest).
 
Ce report permettrait également de relever davantage le taux national de retrait des cartes d’électeur "encore insuffisant", a-t-elle soutenu lors de l’étape de Fatick de sa campagne pour les législatives du 30 juillet. 
 
Il peut aller "jusqu’après l’hivernage, c’est-à-dire jusqu’au mois d’octobre ou novembre 2017, pour poursuivre les inscriptions sur les listes électorales mais aussi le retrait des cartes d’électeur auprès des commissions", a-t-elle préconisé. 
 
Ndella Madior Diouf, investie à la quatrième position sur la liste nationale de la convention citoyenne "Nennen", fait valoir que sur une population de "plus de 14 millions d’habitants, il n’ y a qu’environ un peu plus de 5 millions d’incrits, et sur ces inscrits, beaucoup de Sénégalais n’ont pas encore réussi à disposer de leur carte à quelques jours du 30 juillet", date du scrutin. 
 
"Donc, nous sommes pour un report des élections", a-t-elle insisté au terme de visites de proximité effectuées dans pluisieurs localités du département de Fatick dont Bicol, Sagne ou encore Niakhar.
 
Au cours de ses rencontres avec les populations du Sine, elle a appelé ces dernières à voter pour sa liste, qui selon elle, une fois à l’Assemblée nationale, ne compte "pas faire de la figuration ou rejeter pour rejeter toute proposition de loi". 
 
La convention citoyenne "Nennen" compte plutôt s’engager dans "la construction de la nation et défendre les intérets.des populations", a-t-elle assuré. 

"Ce n’est pas possible de reporter les élections au regard de ce qui a été déjà fait. Rien ne le justifie", a déclaré Abdoulaye Daouda Diallo au terme d’une visite du magasin de stockage du matériel électoral à l’Ecole nationale de police.
 
"Chacun doit travailler à ce que les élections se tiennent dans de bonnes conditions. Les Sénégalais peuvent aller retirer leurs cartes jusqu’à minuit dans les commissions", a-t-il ajouté.
 
Selon lui, "si malgré tout cela, une partie de la population n’a pas pu retirer sa carte, on a encore des cartes numérisées qui sont valables et je pense que les gens doivent se retrouver autour d’une table pour permettre à chacun de voter". 
 
"Ce qui est important, c’est d’avoir une élection apaisée. Nous invitons la classe politique à davantage de discernement", a-t-il lancé.
 


AB/BK