Dialogue politique : le FRN pour une mise en oeuvre rapide des consensus obtenus
APS
SENEGAL-POLITIQUE

Dialogue politique : le FRN pour une mise en oeuvre rapide des consensus obtenus

Dakar, 31 oct (APS) - Le Front démocratique et social de résistance nationale (FRN), un regroupement de formations de l’opposition sénégalaise, jugeant que "des consensus forts" ont été obtenus dans le cadre du dialogue politique, préconise que ces avancées soient mises en œuvre "le plus rapidement possible pour éviter un impact trop important sur la date des élections à venir."

"A l’étape actuelle, des consensus forts sont obtenus sur certaines préoccupations majeures de l’opposition, notamment l’audit sur pièce et sur place du fichier électoral et l’évaluation exhaustive des dysfonctionnements notés lors des élections passées", peut-on lire dans une déclaration rendue publique par les partis concernés. 
 
"Il reste cependant à les mettre en œuvre le plus rapidement possible pour éviter un impact trop important sur la date des élections à venir", préconise la conférence des leaders du Front démocratique et social de résistance nationale (FRN).
 
Ils ont par conséquent adressé leurs "vives félicitations aux plénipotentiaires de l’opposition et les encourage à poursuivre leur travail dans l’esprit de clarté, d’ouverture et d’ingéniosité qui a été le leur jusqu’ici", selon cette déclaration rendant compte de la dernière rencontre des leaders du FRN.
 
Dans cette perspective, ils disent souhaiter "une accélération du processus de dialogue permettant de produire les résultats attendus par les Sénégalais dans des délais raisonnables, et principalement la prise en charge des objectifs spécifiques relatifs à l’audit du fichier et à l’évaluation du processus électoral, dont le début de mise en œuvre est attendu depuis le 8 août 2019."
 
Le FRN se veut "une plateforme privilégiée de dialogue et d’initiatives concertées ayant en vue l’approfondissement de la démocratie au Sénégal, la sécurisation du processus électoral, les libertés et droits humains, la gestion transparente des ressources naturelles, entre autres". 
 
Aussi ses leaders ont-ils réaffirmé leur "ferme volonté de continuer à conjuguer leurs efforts pour atteindre leurs objectifs communs’’, non sans se réjouir de "la libération d’un de ses éminents membres", l’ancien député-maire de Dakar, Khalifa Ababacar Sall.
 
 

BK/ASG