Bignona : le proviseur et le censeur du lycée relevés pour
APS
SENEGAL-EDUCATION-POLITIQUE

Bignona : le proviseur et le censeur du lycée relevés pour "mention à caractère politique sur des épreuves’’

Ziguinchor, 20 Fév (APS) - Le proviseur, le censeur et un surveillant du lycée Ahoune Sané de Bignona (Ziguinchor, sud) ont été relevés de leur fonction ce mercredi "à titre conservatoire", pour mention à caractère politique sur les copies des épreuves de composition, a appris l’APS le même jour de source officielle.
 
Le proviseur du lycée Ahoune Sané de Bignona, Mamadou Diallo Sambou, le censeur, Edmond Badiane, et le surveillant qui a procédé au tirage des épreuves ont été "effectivement relevés de leur fonction à titre conservatoire", indique la même source, qui a requis l’anonymat. 
 
Elle explique qu’ils ont été démis "pour mention à caractère politique sur les copies distribuées aux élèves qui étaient en train de passer l’épreuve française dans le cadre de la composition du premier semestre".
 
"Il s’agit pour le moment d’une mesure administrative conservatoire qui concerne le proviseur, le censeur et un surveillant (…), je ne peux pas pour le moment vous en dire plus parce que la justice s’est déjà saisie du dossier dans le cadre d’une enquête", a poursuivi la même source. 
 
La mention "coalition Sonko Président" était visible en bas des pages des copies des épreuves de français distribuées aux élèves de la classe de seconde L1, a précisé une autre source, qui a également requis l’anonymat.
 
A l’annonce de cette mesure, les enseignants du lycée Ahoune Sané de Bignona ont déserté les salles de classe pour se solidariser avec les trois responsables de l’équipe pédagogique dont le proviseur, qui est à sept mois de la retraite.

Les élèves de l’établissement ont fait sortir leurs camarades des autres écoles pour ainsi paralyser les cours.
 
"Ces personnes citées ne font pas partie de notre coalition. Elles ne sont pas politiquement colorées. Nous sommes très surpris par cette mesure très forte. Nous allons réagir dans les prochaines heures à travers un point de presse en attendant de passer à la vitesse supérieure, si les autorités ne reviennent pas sur la mesure", a confié à l’APS un membre du directoire de campagne de la coalition "Sonko Président".

MTN/ASG/BK