Aux Parcelles assainies, un responsable du PDS dresse un tableau peu flatteur de la situation économico-sociale
APS
SENEGAL-LEGISLATIVES-CAMPAGNE

Aux Parcelles assainies, un responsable du PDS dresse un tableau peu flatteur de la situation économico-sociale

Parcelles assainies (Dakar), 18 juil (APS) - Le Sénégal se trouve désormais relégué "parmi les pays les plus pauvres de l’Afrique par la seule faute de Macky Sall’’, avec un taux de chômage de "47,7 %", a soutenu le secrétaire général adjoint à la communication et à l’organisation du Parti démocratique sénégalais (PDS, opposition), Assane Ba. 
 
"Aujourd’hui, on est relégué parmi les pays les plus pauvres de l’Afrique par la seule faute de Macky Sall", a-t-il soutenu au cours d’une caravane du PDS aux Parcelles assainies, lundi, à Dakar, dans le cadre de la campagne pour les législatives du 30 juillet prochain.
 
Selon lui, le taux de chômage au Sénégal est actuellement "de 47,7 % d’après les chiffres que nous ont donnés l’Agence nationale de la démographie et la statistique (ANDS). 
 
Or, au même moment, a-t-il indiqué, la main d’œuvre étrangère "est en train de polluer" notre économie "au détriment des entreprises nationales et des citoyens sénégalais qui devraient travailler".
 
Selon l’Enquête nationale sur l’emploi au Sénégal (ENES) publiée par l’ANSD pour le compte du premier trimestre 2017, "plus de la moitié (56,3 %) de la population en âge de travailler (15 ans ou plus) a participé au marché du travail" au cours de la période prise en compte par cette étude.
 
"En milieu urbain, ce taux d’activité des 15 ans ou plus a été de 55,4 %, contre 57,4 % en milieu rural’’, ajoute cette enquête, selon laquelle ’’plus du tiers (35,6%) de la population de 15 ans ou plus détenait un emploi" au cours de la période visée. 
 
En revanche, poursuit-elle, le taux d’activité "a varié sensiblement selon le sexe : alors que 64,4 % des hommes âgés de 15 ans ou plus ont été sur le marché du travail, ils n’ont été que 49,6 % pour les femmes en âge de travailler".
 
S’y ajoute que le taux d’emploi "varie selon le milieu de résidence. Il est plus élevé en milieu urbain où 39,6 % de la population en âge de travailler étaient en emploi contre 30,8 % en milieu rural". 
 
L’ANSD en conclut que le chômage "est plus accentué en milieu rural où 27,7% de la population active sont au chômage contre 18,5% en zone urbaine", le chômage affectant "davantage les femmes (32,9%) que les hommes (13,2%)". 
 
Le secrétaire général adjoint à la communication et à l’organisation du Parti démocratique sénégalais (PDS), dressant un tableau peu flatteur de la situation économique actuelle du Sénégal, a déclaré que le peuple sénégalais, "dans toutes ses composantes, attendait le président Abdoulaye Wade qui reste dans le cœur des Sénégalais de quelque bord politique ou religieux qu’ils se situent".
 
Si l’on en croit Assane Bâ, "le Sénégal est en train d’être dépassé par les pays que nous avions dépassés depuis longtemps, et avec le syndrome du pétrole, le président Abdoulaye Wade ne peut pas rester les bras croisés".
 
L’ancien président, tête de liste nationale de la ’’coalition gagnante Wattu Senegaal, "est là au service exclusif du Sénégal et de l’Afrique, il est là pour nous accompagner, loin de lui de siéger a l’Assemblée nationale".
 
 

DS/BK/PON