Abdoulaye Baldé relève ’’les points positifs’’ et un ‘’black-out total’’ sur la politique
APS
SENEGAL-MESSAGE NOUVELAN-REACTION

Abdoulaye Baldé relève ’’les points positifs’’ et un ‘’black-out total’’ sur la politique

Ziguinchor, 1er janv (APS) – Le président de l’Union centriste du Sénégal (UCS) et maire de Ziguinchor, Abdoulaye Baldé, a qualifié le message du chef de l’Etat à la Nation de ‘’discours-bilan’’ avec ses points positifs mais aussi marqué par ’’un black-out total sur la politique en cette année électorale’’.
 

’’J’ai suivi avec beaucoup d’attention le discours du chef de l’Etat. Je déplore seulement la longueur du discours (27 minutes). C’est un discours-bilan qui a eu des hauts et des bas. Mais cette forme de discours de nouvel an est révolue dans les grandes démocraties’’, a réagi le maire de Ziguinchor.

’’Il (le président) a certes abordé tous les secteurs. Il y a des points positifs. Mais il y a aussi des manquements comme ce black-out total sur la politique en cette année électorale avec toutes les difficultés sur la confection des cartes d’identité’’, a fait observer le président de l’UCS.
 
’’L’opposition s’est beaucoup plainte ces derniers temps sur le fichier électoral, la production lente des cartes d’identité, le processus électoral et tant d’autres. Il fallait rassurer l’opposition sur ces questions’’, estime M. Baldé.
 
Cependant le maire de Ziguinchor a apprécié ‘’les points positifs’’ comme les annonces faites dans le domaine de la ‘’formation professionnelle et technique, le renforcement des effectifs des forces de défense et de sécurité, la diminution des délestages, la baisse du coût de l’énergie, le lancement annoncé de la deuxième phase du Programme d’urgence de développement communautaire entre autres’’.
 
Concernant les nombreux projets annoncés, le maire de Ziguinchor a plaidé pour un meilleur rééquilibrage des politiques publiques.

’’Beaucoup de projets comme PROMOVILLE et la deuxième phase PUDC sont annoncés, mais cela doit toucher toutes les villes’’, selon l’ancien président de l’Association des maires du Sénégal (AMS).
 
Il a aussi invité l’Etat à ‘’établir un chronogramme bien défini’’ pour accompagner l’accalmie et encadrer le processus de paix en Casamance.

‘’Il y a certes l’accalmie comme l’a si bien dit le président Sall, mais il faut surtout un encadrement du processus avec des projets de désarmement, d’accompagnement, d’insertion avec un véritable calendrier de retour à la paix’’, estime le président de l’UCS.

MTN/OID