A Bountou Pikine, un inconditionnel du candidat de
APS
SENEGAL-CAMPAGNE-PROFIL

A Bountou Pikine, un inconditionnel du candidat de "Idy2019’’ convaincu de la victoire finale de son champion

Pikine, 19 fév (APS) - Bara Diop, un inconditionnel du candidat de la coalition "Idy2019" installé au "Parc Lambaye", à Pikine (grande banlieue dakaroise), considère que l’ancien Premier ministre Idrissa Seck doit être donné en exemple aux enfants, au regard de son profil et de son engagement qui en font davantage plus qu’un prétendant à la magistrature suprême dont il ne doute d’ailleurs pas de la victoire finale.

"Je suis la politique depuis les années 1980, juste après l’arrivée de Abdou Diouf (au pouvoir en 1981). J’avoue que seul Idrissa Seck est l’homme politique qui s’engage et acte tout ce qu’il dit", déclare le brocanteur originaire de Bambey, une commune du centre du Sénégal.
 
Trouvé au "Parc Lambaye", un des hauts lieux de la brocante dans la capitale sénégalaise, Bara Diop, la cinquante bien sonnée, guette le moindre client pour ses lits et armoires d’occasion superposés à l’intérieur du grand mur longeant la route nationale, à Bountou Pikine. 
 
Au sujet de l’ancien Premier ministre pour qui il a du mal à cacher son admiration, il déclare que "l’endurance" dont a fait montre Idrissa Seck durant cette campagne électorale lui rappelle Abdoulaye Wade et les longues années d’opposition qui ont précédé son accession à la magistrature suprême en mars 2000.
 
"Je prie tous les jours pour qu’il accède au pouvoir. Notre pays perdrait beaucoup de ne pas profiter de son immense expérience", a-t-il dit du candidat de la coalition "Idy2019’’.
 
Pour tout dire, les occupations de Bara Diop ne l’empêchent pas de suivre les nombreuses émissions que la bande FM consacre à la présidentielle du 24 février prochain. Il semble être au courant du moindre développement se rapportant à la campagne.
 
Ainsi aborde-t-il par exemple la dernière sortie de l’ancien président Abdoulaye Wade demandant aux jeunes de saboter l’organisation de cette présidentielle à laquelle son fils Karim Wade ne participera pas, sa candidature ayant été invalidée.
 
Et c’est pour demander à l’ancien Premier ministre de condamner les propos de son ex-mentor.
 
"Le Sénégal a tout donné au Président Abdoulaye Wade. Il attend ses vieux jours pour souhaiter" que le pays soit à feu, fait-il observer, avant d’ajouter : "J’attends de Idrissa Seck la ferme condamnation des propos de Wade".
 
Pour le reste, le brocanteur se dit convaincu que la présidentielle de 2019 sera la bonne pour l’ancien Premier ministre, déjà candidat en 2007 puis en 2012.
 
"Je pourrais dire après cette élection à la dizaine de bouts de bois que Dieu m’a donnés, de faire comme Idrissa Seck, lui qui aidait son père à vendre de la friperie à Thiès. Le voici devenu 5e président de la République du Sénégal. Imitez-le et vous ferez la fierté de tous les Baol-Baol du monde", déclare-t-il.
 
S’agissant de son travail, il assure que le "Parc Lambaye" peut bien être modernisé. Mais pour cela, "il nous faut d’abord disposer d’espaces à même de nous permettre de bien présenter nos différents produits". 
 
"Vous voyez, il y a des produits qui ne sont visibles qu’à l’intérieur du bâtiment", souligne Bara Diop, en désignant un mur d’où s’échappent parfois des voix qui semblent plongées dans d’interminables marchandages.
 
Malgré les rigueurs du travail, il dit garder encore espoir quant à l’avenir de la brocante à "Parc Lambaye" en particulier. 
 
Aussi le salaire familial proposé par son candidat préféré ne le laisse pas indifférent. 
 
"Qui mieux que nous pour mériter le salaire familial dont parle Idrissa Seck, affirme-t-il. Je reste parfois 3 semaines successives sans aller rendre visite à ma famille restée au Baol. Inutile de vous dire que je reste aussi des semaines sans vendre le moindre fauteuil ici".

MB/BK/ASG