Le match des Lions et les remous à l’Assemblée nationale en exergue
APS
SENEGAL-PRESSE-REVUE

Le match des Lions et les remous à l’Assemblée nationale en exergue

Dakar, 13 oct (APS) – Les quotidiens sont surtout intéressés, pour leur édition du weekend, par le match Sénégal-Soudan de la troisième journée des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) 2019 et quelques sujets politiques et économiques.
 
‘’Rien que la victoire !’’ s’exclame Le Soleil pour pousser les Lions au triomphe, ce samedi, à 19 h, au stade Léopold-Sédar-Senghor, à Dakar, où l’équipe de football senior du Sénégal recevra celle du Soudan.
 
‘’Après une prestation peu convaincante contre Madagascar (2-2) en septembre dernier, les Lions doivent rebondir (…) pour s’éviter une mauvaise surprise. Un objectif qui passe par une victoire lors de cette troisième journée du groupe A des éliminatoires de la CAN 2019’’, explique Le Soleil, concernant les enjeux de cette rencontre.
 
Il sera question de ‘’reprendre goût au succès’’, selon le journal Stades, lequel rappelle que les Lions du Sénégal ne gagnent plus depuis le match joué contre la Pologne (2-1), lors de la Coupe du monde 2018 en Russie.
 
‘’Aliou Cissé espère que ses joueurs vont renouer avec le succès, ce samedi, face au Soudan (…). Le sélectionneur, qui appelle à une grande mobilisation [des supporters des Lions], s’attend à ce que le Sénégal gagne ce match, mais avec la manière surtout’’, écrit Stades.
 
Le Quotidien, lui, se demande si Cissé, qui a promis de ‘’donner une chance aux jeunes [joueurs] sélectionnés’’, va ‘’oser opérer des changements et offrir l’opportunité à cette génération de briller devant son public’’. 
 
‘’Avec les forfaits notés de certains cadres’’, dont Moussa Konté, le match ‘’aura une touche particulière pour le sélectionneur’’, commente le même journal.
 
‘’Nous savons que nous allons vers un match difficile. S’il perd chez nous, le Soudan sera pratiquement éliminé. Donc les Soudanais vont jouer grandement leurs chances’’, prévient Aliou Cissé, cité par L’Observateur.
 
Dans une interview publiée par ce journal, le sélectionneur national dit toutefois être ‘’optimiste’’ pour avoir ‘’travaillé dur’’ lors de la préparation des deux matchs à jouer contre le Soudan, à Dakar, ce soir, puis à Khartoum, mardi prochain.
 
Les Lions sont leaders de leur poule, avec quatre points (+3), devant Madagascar (4 points + 2) et la Guinée Equatoriale. Le Soudan, avec zéro point, prend la dernière place de la poule. Seules les deux meilleures équipes de cette poule de quatre vont se qualifier à l’édition 2019 de la CAN.
 
‘’Pape Diop a été sacrifié sur l’autel de la parité’’
 
Les journaux sont également intéressés par les sujets politiques, notamment le renouvellement du bureau de l’Assemblée nationale et le remplacement du député Madické Niang par Serigne Bara Doly Mbacké à la présidence du groupe parlementaire ‘’Liberté et démocratie’’, dominé par le Parti démocratique sénégalais (PDS, opposition).
 
‘’En faisant remplacer Madické [Niang] par un analphabète, Wade dévalorise la présidence du groupe parlementaire’’ dirigé par son parti, affirme Walfquotidien.
 
Madické Niang a démissionné de la présidence de ‘’Liberté et démocratie’’ à la suite de son désaccord avec le leader du PDS, Abdoulaye Wade, qui lui reproche d’avoir annoncé sa candidature à l’élection présidentielle de février 2019. 
 
L’ancien chef de l’Etat est opposé à toute candidature autre que celle de son fils, Karim, dont l’inscription sur les listes électorales a été rejetée.
 
‘’Ça craint fort pour le niveau du débat du débat à l’Assemblée nationale. (…) Le parti de Wade sera certainement handicapé par la non-maîtrise de plusieurs questions par l’analphabète en langue française qui [dirige] ce groupe’’ parlementaire, commente le même journal.
 
‘’Macky [Sall] engraisse les institutions’’
 
Walfquotidien, comme d’autres journaux, évoque l’éviction de Pape Diop du poste de huitième vice-président de l’Assemblée nationale. ‘’Pape Diop a été sacrifié sur l’autel de la parité’’, écrit Walfquotidien.
 
C’est au nom de la parité entre hommes et femmes dans les instances de l’Assemblée nationale que le groupe Benno Bokk Yaakaar (BBY, majorité) a soutenu la candidature de Yaye Fatma Diop, une élue PDS, que Walfquotidien prend pour le ‘’cheval de Troie de la majorité’’.
 
Vox Populi évoque ‘’la révolte’’ menée par Yaye Fatma Diop. ‘’Contre l’avis du PDS, la députée libérale de Mbacké (centre), soutenue par Benno, éjecte Pape Diop’’ du poste de huitième vice-président de l’institution parlementaire.
 
EnQuête publie un dossier sur ‘’l’engagement politique des artistes’’, à l’occasion du lancement d’un mouvement de soutien du chanteur Mame Goor Jazaka, qui se range du côté de Macky Sall pour l’élection présidentielle de février 2019.
 
‘’Opportunisme ou réalisme ?’’ se demande le journal, au sujet des mouvements créés par des artistes en guise de soutien aux hommes politiques. 
 
‘’Je ne suis pas sûr (…) qu’un artiste puisse influer par des consignes’’ de vote, affirme l’auteur et critique Oumar Sall, interrogé sur ce sujet par EnQuête.
 
L’As s’intéresse à la ‘’hausse des budgets’’ 2019 de la présidence de la République, de la Primature, du Haut Conseil des collectivités territoriales, du Conseil économique, social et environnemental, du Conseil constitutionnel, de la Cour suprême, etc. ‘’Macky [Sall] engraisse les institutions’’, titre le journal.

ESF