Résolution de l’ONU :  Dakar
APS
SENEGAL-MOYENORIENT

Résolution de l’ONU : Dakar "prend acte" des mesures diplomatiques prises par Tel-Aviv

Dakar, 28 déc (APS) - Le gouvernement du Sénégal a annoncé mercredi avoir "pris acte" des mesures prises par l’Etat d’Israël après l’adoption vendredi 23 décembre, à l’ONU d’une résolution demandant l’arrêt de la colonisation dans les territoires palestiniens et à Jérusalem-Est, a appris l’APS de source officielle.
 
Le Premier ministre israélien, Benyamin Netanyahou, a ordonné samedi "une série de mesures diplomatiques" contre la Nouvelle-Zélande et le Sénégal qui ont obtenu qu’un vote soit organisé vendredi à l’ONU sur une résolution contre les colonies israéliennes.
 
Cette résolution, initialement proposée par l’Egypte et qui devait être votée jeudi, avait finalement été présentée au vote vendredi à l’initiative de la Nouvelle-Zélande, du Sénégal, de la Malaisie et du Venezuela, après une volte-face du Caire.
 
Dans un communiqué du ministère des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’extérieur, les autorités sénégalaises indiquent "avoir reçu, mardi, la notification officielle des mesures par lesquelles le gouvernement israélien rappelle en consultation son ambassadeur au Sénégal". 
 
Le texte indique que "les autorités israéliennes ont décidé d’annuler la visite prévue en Israël du ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’extérieur, la présentation des Lettres de créance de l’ambassadeur du Sénégal en Israël, avec résidence au Caire et ses programmes de coopération avec le Sénégal". 
 
"Le gouvernement du Sénégal prend acte de ces mesures", relève le communiqué, rappelant que le Sénégal est également président en exercice du Comité pour l’exercice des droits inaliénables du Peuple Palestinien depuis sa création en 1975. 
 
Le document ajoute que le Sénégal ’’a constamment soutenu, conformément aux résolutions pertinentes des Nations Unies, la recherche d’une solution juste et équitable du conflit israélo-palestinien, qui consacre l’existence de deux Etats, à l’intérieur de frontières sûres et internationalement reconnues". 
 
Les autorités sénégalaises, précise le document, réaffirment leur "attachement au développement de relations entre Etats basées sur le dialogue, la coexistence pacifique et le respect mutuel de leur souveraineté". 

BHC/ASB