Un exercice naval pour renforcer la sécurité maritime dans le Golfe de Guinée
APS
SENEGAL-FRANCE-AFRIQUE-SECURITE

Un exercice naval pour renforcer la sécurité maritime dans le Golfe de Guinée

Dakar, 1er nov (APS) - La France va organiser au Sénégal un exercice international de sécurisation des espaces maritimes dénommé Grand africain Nemo, qui va rassembler 14 pays riverains du Golfe de Guinée, a annoncé mercredi le capitaine de frégate Fabrice Hilbert, commandant de la frégate française le Ventôse.
 
Deux bateaux de la marine française et un bateau espagnol seront mobilisés lors de cet exercice destiné selon lui à améliorer la coopération en terme de sécurité maritime.
 
" L’exercice +Grand africain Nemo 2018+ va rassembler 14 pays riverains du Golfe de Guinée, deux bateaux de la marine française, le Ventôse, le BP Mistral, et un bateau espagnol", a dit M. Fabrice Hilbert, à la fin d’une visite organisée à l’intention de la presse sur le navire Ventôse, présentement à Dakar dans le cadre de cet exercice.
 
"C’est pour entrainer, renforcer et éprouver la structure de commandement du processus de Yaoundé qui vise à améliorer la coopération en terme de sécurité maritime des pays riverains du Golfe de Guinée", a-t-il expliqué.
 
Le capitaine de frégate Fabrice Hilbert a insisté sur "la nécessité d’avoir des bateaux qui sont capables d’aller au large des côtes, pour intervenir sur les contrevenants et d’avoir une structure à terre qui coordonne tous ses moyens nautiques pour lutter contre l’insécurité maritime".
 
"On va avoir le soutien de la structure Goguine qui est un projet financé par l’Union européenne et le Danemark, qui mettra en place une équipe d’entraîneurs et d’experts maritimes français dans tous les centres opérationnels qui se situent à terre dans les pays riverains du Golfe de Guinée", a-t-il détaillé.
 
Il a souligné qu"’on a affaire à un gros exercice international qui va nous permettre de dérouler tout le spectre des menaces qui peuvent exister en terme de sécurité maritime".
 
"On va jouer à tour de rôle en ce qui concerne les deux bateaux français le rôle d’un bateau en situation illicite dans les eaux du Sénégal, un bateau trafiquant, un bateau piraté et d’un bateau en détresse en lançant un appel à l’aide", a-t-il expliqué.

Il a indiqué que "tous ces événements qui arriveront lors de l’exercice +Grand africain Nemo 2018+ seront traités par les marines des pays du Golfe de Guinée et par tous les centres opérationnels à terre".
 
"Cette structure a été mise en place suite au sommet de Yaoundé en 2013 où tous les pays riverains du Golfe de Guinée se sont engagés à améliorer leur coopération en terme de sécurité maritime".

La frégate de surveillance Ventôse, de la classe Floréal, est en escale à Dakar du 30 octobre au 3 novembre dans le cadre de l’exercice "Grand africain Nemo 2018’’. Elle appartient aux forces de souveraineté française déployées dans les Caraïbes pour la surveillance et l’évacuation des ressortissants et la participation à des exercices collectifs de sécurisation des espaces maritimes.

ASG