Plaidoyer pour une coopération Nord-Sud face à la cybercriminalité
APS
AFRIQUE-EUROPE-SECURITE

Plaidoyer pour une coopération Nord-Sud face à la cybercriminalité

++++Envoyé spéciale de l’APS : Fatou Diop++++

Rabat, 22 nov (APS) - Driss Benomar, président d’Atlantis, un centre de recherches et d’études géostratégiques, a souligné jeudi à Rabat, la nécessité d’oeuvrer à la mise en place d’une nouvelle forme de coopération sécuritaire entre les pays du nord et ceux du sud face aux problématiques de cyber-délinquance et de cybercriminalité.
 
‘’Une nouvelle coopération doit être imaginée dans ce cadre entre les pays du nord et ceux du sud. Pour régler la cyber-délinquance et la cybercriminalité, il faut un savoir-faire très important’’, a-t-il notamment dit.
 
M. Benomar prononçait le discours de bienvenue aux participants à la 3ème Forum pour la paix et sécurité en Afrique (Africa Sécurity Forum 2018) qui se tient à dans la capitale marocaine du 22 au 23 novembre.
 
La rencontre est placée sous le thème : ’’Redéfinir les axes de coopération internationale face aux menaces du XXIème siècle’’.
 
Les experts vont également échanger sur ’’migration et développement socio-économique, cyber terrorisme, E-réputation et Big data, extrémismes et lutte contre la radicalisation’’.
 
Selon lui, pour faire face à ’’la question de la cybercriminalité, il faut encore une fois une coopération entre les pays du nord et les pays (…) à travers un très gros investissement en matière technologique en matière de formation’’.
 
Driss Benomar est d’avis qu’il ’’faut pouvoir mettre à niveau le système africain par rapport au système européen. Il faut que les deux systèmes soient au même niveau pour qu’on puisse discuter’’.
 
A ce niveau, estime t-il, ’’il faut une synergie en matière de formation, d’investissement, technologique, transfert de savoir-faire’’.

’’C’est un tout pour pouvoir bien coopérer et c’est pour cela qu’on est là pour essayer de trouver de nouvelles pistes de coopération entre les pays africains’’, a-t-il fait savoir.
 
Le forum de Rabat sur la sécurité accueille quelque 35 pays africain, et 25 centres de recherches venant d’Asie, de Chine, de Russie, d’Europe du Nord, d’Amérique du nord et d’Afrique, a t-il indiqué. ’’On a plus de 12 centres de recherches africains’’, a dit le président du centre Atlantis.
 
 

FD/OID/AKS