Pacte sur la migration : Abdou Latif Coulibaly invite les acteurs à maintenir le cap
APS
MONDE-SENEGAL-MIGRATION

Pacte sur la migration : Abdou Latif Coulibaly invite les acteurs à maintenir le cap

De l’envoyé spécial de l’APS : Momar Dieng

Marrakech, 10 déc (APS) - Le chef de la délégation du Sénégal à la conférence de Marrakech pour l’adoption du "Pacte mondial pour des migrations sûres, ordonnées et régulières", Abdou Latif Coulibaly, a magnifié, lundi, l’engagement et la volonté politique des acteurs pour l’adoption du texte, les invitant à les maintenir et à les renforcer pour réussir les prochaines étapes. 

’’En effet, ce processus gagnerait en maturité si l’adoption de mesures visant à donner suite aux engagements portés par le Pacte consolide les acquis et valeurs éthiques dans le domaines de la migration’’, a-t-il prôné. 
 
De ce point de vue, M. Coulibaly a insisté sur le non refoulement, la non discrimination, la régularisation, le regroupement familial et une meilleure accessibilité aux visas d’entrée afin de réduire les tentatives d’immigration irrégulière. 
 
Le ministre est à la tête d’une délégation comprenant entre autres personnalités, l’ambassadeur du Sénégal au Maroc, Ibrahima Alkhalil Seck, et le consul général du Sénégal à Casablanca, Massamba Sarr. 
 
’’Mieux, ces mesures devront apporter un atout supplémentaire qui intègre davantage la solidarité, l’intégration des migrants dans leur pays d’accueil et l’accès à un emploi décent ainsi qu’aux services de base’’, a-t-il aussi plaidé. 
 
Soulignant la volonté de l’Afrique de créer les conditions ’’d’un développement inclusif par et pour les Africains’’ pour retenir ses enfants sur le continent, il a expliqué les mesures mis en œuvre par le Sénégal dans des domaines stratégiques porteurs de valeurs ajoutées. 
 
Aussi, a-t-il cité des initiatives de territorialisation et de création d’emplois en milieu rural telles que l’opération ’’terre ferme’’, les fermes aquacoles, les fermes "Naatangué", les domaines agricoles communautaires et le Fonds d’appui à l’investissement des sénégalais de l’extérieur (FAISE). 
 
Le ministre a aussi insisté sur les efforts du Sénégal en termes d’insertion économique et sociale des migrants ainsi que sur la mobilisation des compétences et des capitaux de la diaspora pour des investissements productifs en faveur du développement économique et social des localité d’origine des migrants, en vue de ’’fixer de potentiels candidats à la migration irrégulière’’. 
 
Le "Pacte mondial pour des migrations sûres, ordonnées et régulières" a été adopté lundi à Marrakech par des délégués de plus de 150 pays représentés. Il comporte 23 mesures et est présenté comme le premier document à aborder la question migratoire dans sa globalité.
 
 

MD/BK