Sept nouveaux représentants pour ‘’renforcer l’action et l’influence’’ de l’OIF
APS
MONDE-FRANCOPHONIE

Sept nouveaux représentants pour ‘’renforcer l’action et l’influence’’ de l’OIF

Dakar, 3 sept (APS) - La secrétaire générale de l’Organisation internationale de la francophonie (OIF), Louise Mushikiwabo, a nommé jeudi sept représentants pour ‘’renforcer l’action et l’influence’’ de ladite institution dans le monde.
 
Zahra Kamil Ali (Djibouti) sera désormais la représentante de l’OIF auprès de l’Union africaine à Addis-Abeba, tandis que Fatou Isidora Mara Niang (Sénégal) représentera l’institution auprès de l’Union européenne à Bruxelles. 
 
Tran Thi Hoang Mai (Vietnam) s’est vu nommer représentante de l’OIF pour l’Afrique de l’Ouest à Lomé. Fademba Madakome Waguena (Togo) aura, lui, la tâche de faire rayonner l’OIF en Afrique centrale, à partir de Libreville.
 
Le même rôle en Afrique du Nord échoit à Haoua Acyl (Tchad), qui sera basé à Tunis, tandis que Léonard Emile Ognimba (Congo) sera le représentant de l’OIF dans les pays de l’océan Indien. Eric Poppe (Fédération Wallonie-Bruxelles) est chargé de représenter l’institution en Europe centrale et orientale.


Selon un communiqué reçu à l’APS, ‘’en plus du haut niveau des compétences, la secrétaire générale de la Francophonie a tenu à accorder une attention toute particulière au respect de l’équilibre femme-homme et de la diversité géographique, tout en privilégiant également les promotions internes’’. 
 
En outre, messieurs Georges Nakseu, Chekou Oussouman et Emmanuel Adjovi, récemment nommés aux postes de représentants de l’OIF respectivement auprès des Nations unies à Genève, pour la zone Asie-Pacifique à Hanoi et pour les Caraïbes et l’Amérique latine à Haïti, ont également été confirmés dans leurs fonctions.
 
Ces nominations traduisent ‘’l’importance que la secrétaire générale accorde à la qualité de la coopération avec les Etats et gouvernements membres, avec les organisations intergouvernementales partenaires, pour des résultats plus concrets sur le terrain au bénéfice des populations’’.
 
‘’Les nouveaux représentants veilleront [surtout] à renforcer l’influence de l’OIF sur la scène diplomatique internationale et à donner corps aux priorités politiques et programmatiques pour lesquelles [l’institution] s’est engagée devant les chefs d’Etat et de gouvernement des pays membres de la Francophonie’’, ajoute la même source. 
 
A ce jour, note le communiqué, le réseau extérieur de l’OIF compte quatre représentations auprès d’organisations internationales, sept représentations auprès des grandes régions de l’espace francophone. Une huitième représentation pour le Moyen-Orient sera ouverte en 2021 au Liban.


ADL/ASG/ESF