Mankeur Ndiaye appelle à l’éradication des
APS
MONDE-SECURITE

Mankeur Ndiaye appelle à l’éradication des "causes profondes" des conflits


Dakar, 29 juil (APS) – Le ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’extérieur, Mankeur Ndiaye a invité la communauté internationale à s’orienter vers le règlement des causes profondes des conflits, seul gage selon lui, de "solutions durables", a appris l’APS.




S’exprimant jeudi à New York au débat public du Conseil de sécurité des Nations-Unies sur la "consolidation de la paix en Afrique", Mankeur Ndiaye a estimé qu’"au-delà des causes conjoncturelles, nos actions doivent s’orienter vers le règlement des causes profondes des conflits, le seul gage de solutions durables". 



"Il faut d’abord investir davantage dans la prévention en s’attaquant également aux causes profondes des conflits en Afrique", a dit le chef de la diplomatie sénégalaise, soutenant que "c’est la volonté politique qui fait défaut et s’érige en obstacle à toute action précoce
notamment de la part du Conseil de Sécurité".


"Et cela a comme conséquences des interventions tardives ou des réactions après coup, parfois inefficaces et très coûteuses", a souligné Mankeur Ndiaye, retenant que "l’efficacité et l’efficience de notre action dépendront essentiellement de notre capacité à prévenir les conflits et les menaces émergentes".



De toute évidence, la dimension transversale de la prévention appelle à bâtir des synergies entre ces trois revues complémentaires
pour développer des stratégies et des approches cohérentes et holistiques de promotion d’une paix durable.


Invitant à "accorder la primauté aux solutions politiques pour une paix durable", le ministre sénégalais des Affaires étrangères a estimé nécessaire de "perfectionner nos instruments de prévention et de médiation en mettant en place des stratégies plus efficaces".


Mankeur Ndiaye s’est en outre félicité de l’adoption, par le Conseil, de la Déclaration présidentielle sur le Bureau des Nations Unies en Afrique de l’Ouest et la région du Sahel dont le succès des activités enseigne, selon lui, qu’"une diplomatie préventive est à portée de main si elle est adossée à une volonté politique inébranlable des leaders de la région avec le soutien constant des Nations Unies".


C’est toute la réalité intrinsèque de la diplomatie de bon voisinage que nous tentons de mettre en œuvre au Sénégal, a dit Mankeur Ndiaye qui a rappelé que "plusieurs tensions et crises sont aujourd’hui désamorcées à un stade précoce du fait de l’implication de l’Union africaine et des organisations sous régionales africaines dans les actions de médiation et de prévention des conflits en Afrique".


Le ministre sénégalais a souligné qu’avec la mise en place de son architecture de paix et de sécurité, l’Union africaine a clairement affiché son ambition de jouer un rôle plus actif dans la prévention des conflits.

PON/OID