Manifestations contre le racisme : Reed Brody évoque
APS
MONDE-SOCIETE-JUSTICE

Manifestations contre le racisme : Reed Brody évoque "la fin des mythes dans les systèmes de gouvernance"

Dakar, 15 juin (APS) - Les manifestations contre le racisme enregistrées ces derniers jours de par le monde sonnent la fin des mythes qui ‘’s’effondrent partout’’, à mesure que les peuples rejettent leur impact sur la marche des sociétés, soutient l’avocat et droit de l’hommiste américain Reed Brody, conseiller juridique à l’ONG internationale Human Rights Watch.

‘’Il arrive un moment où le peuple réalise que le roi est nu et qu’à un seuil critique, il arrête d’accepter les mythes qui gouvernent la société et ces mythes s’effondrent partout, tout comme le mur de Berlin’’, a-t-il notamment indiqué dans un entretien accordé à l’APS.

L’avocat américain qui vit présentement en Espagne, réagissait au vaste mouvement de protestation noté ces dernières semaines aux Etats-Unis et dans d’autres pays, contre le racisme et les politiques qui sous-tendent ce phénomène.

Cette vague mondiale fait suite à la mort de George Floyd, un Afro-Américain qui a perdu la vie lors de son arrestation musclée le 25 mai dernier par un policier blanc à Minneapolis, dans le Minnesota, aux États-Unis.

‘’Ce que nous voyons aux Etats-Unis se répand dans de nombreuses autres parties du monde, c’est-à-dire l’éveil des consciences, une compréhension de notre humanité partagée sur une planète interconnectée’’, a analysé Me Brody.

Reed Brody est par ailleurs un des plus influents avocats des victimes du régime de l’ancien président tchadien Hissein Habré, condamné à Dakar à perpétuité par les Chambres Africaines extraordinaires (CAE) à Dakar, en 2017, pour notamment crimes contre l’humanité.

Il note que ‘’des dirigeants autoritaires du monde utilisent la politique identitaire et la diabolisation de l’autre pour consolider leur pouvoir et de puissantes entreprises mondiales sont sciemment complices de la propagation de mensonges et de la haine’’.

‘’Les Etats-Unis sont en pleine crise, en pleine contradiction entre un nouveau monde qui est en train de naître et un ancien monde qui refuse de mourir. Il y a une énorme frustration chez de nombreux Américains, Noirs et Blancs confondus’’, a-t-il dit.

Selon lui, les manifestations notées aux Etats Unis ne concernent pas seulement la mort de George Floyd, mais sont aussi dirigées contre ‘’un système plus large d’inégalités raciales qui a toujours été présent en Amérique’’.

‘’Il y a une colère et une indignation profondes contre les meurtres d’hommes et de femmes noirs commis par la police, contre l’inégalité économique lorsque 13% des Américains sont sans emploi, contre l’échec de la gestion politique face à une pandémie qui a tué plus de 100 000 Américains’’, a-t-il expliqué.

‘’L’injustice est présente dans tous les secteurs de la société américaine (public et privé). Les jeunes, qui pilotent ces manifestations, refusent de continuer à accepter cette situation’’, a ajouté Me Brody.

L’avocat américain explique son militantisme dans les organisations de défense des droits de l’homme par son vécu américain, pour avoir vu dès son jeune âge, dit-il, le traitement infligé à ses camarades noirs dans son école publique à New York, aux Etats Unis.

‘’Je suis né dans un quartier noir et pauvre de New York et j’étais presque le seul Blanc dans mon école publique. Les injustices que j’ai vues, les discriminations contre la population noire, ont été pour beaucoup dans mon choix de militer pour la défense des droits humains’’, a conclu l’avocat américain.

SG/BK/ASG