La cérémonie d’investiture d’Adama Barrow prévue cet après-midi à Dakar
APS
SENEGAL-GAMBIE-POLITIQUE

La cérémonie d’investiture d’Adama Barrow prévue cet après-midi à Dakar

Dakar, 19 jan (APS) – La cérémonie d’investiture du président gambien Adama Barrow, élu le 1er décembre dernier, aura lieu ce jeudi, à 16h (GMT), dans les locaux de l’ambassade de la Gambie à Dakar, la capitale sénégalaise, a annoncé à l’APS un proche du nouveau chef d’Etat.

Un journaliste de l’APS a constaté jeudi matin la présence de plusieurs officiels sénégalais, dont des proches du président Macky Sall, dans les locaux de la représentation diplomatique gambienne.
 
Les préparatifs de la cérémonie d’investiture allaient bon train, a-t-il observé.
 
Aucun chef d’Etat, à l’exception d’Adama Barrow, ne prendra part à cette cérémonie, a annoncé à l’APS un conseiller du président Macky Sall, sous couvert de l’anonymat.
 
Selon lui, la Communauté économique des Etats de l’Afrique (Cédéao, 15 pays membres), qui conduit une médiation en vue du règlement de la crise politique en Gambie, sera représentée par le président de sa commission, Marcel Alain De Souza.

Le Premier ministre Mahammed Dionne va représenter le Sénégal, selon la même source.
 
"La tenue de la cérémonie d’investiture du nouveau président dans une ambassade de la Gambie est une décision conforme à la loi du pays", a dit à l’APS le président de l’Ordre des avocats gambiens, Sherif Tambedou.
 
Me Tambedou, rencontré dans les locaux de la mission diplomatique, n’a pas donné d’autres précisions sur la légalité de cette mesure prise en raison du refus du président Yahya Jammeh de céder pacifiquement le pouvoir à Adama Barrow.
 
Après avoir reconnu sa défaite à l’élection présidentielle et félicité le candidat de l’opposition, M. Jammeh, au pouvoir depuis 22 ans, a ensuite contesté les résultats du scrutin.
 
Une délégation de chefs d’Etat de la Cédéao l’a rencontré à Banjul, la capitale gambienne, sans pouvoir l’emmener à rendre le pouvoir au candidat déclaré élu par la commission électorale du pays.
 
Des médias sénégalais et d’autres pays ont fait état, ce jeudi, de tractations diplomatiques et militaires dont la finalité serait d’éloigner M. Jammeh du pouvoir, de gré ou de force.
 
L’ultimatum que lui a donné la Cédéao pour remettre le pouvoir à Adama Barrow a pris fin dans la nuit de mercredi à jeudi.


BHC/ESF/BK/PON