Engagement de la gendarmerie sénégalaise au Mali : l’ONU promet de régler les questions en suspens
APS
SENEGAL-ONU-SECURITE

Engagement de la gendarmerie sénégalaise au Mali : l’ONU promet de régler les questions en suspens

Dakar, 25 juin (APS) - Les responsables des opérations de maintien de la paix de l’ONU promettent de régler "dans les meilleurs délais", les questions relatives à la signature de cadres d’accord sur l’engagement du contingent de la gendarmerie sénégalaise au Mali, a appris l’APS, lundi.

Les autorités de l’ONU "ont promis de régler dans les meilleurs délais, les différentes questions en suspens et relatives aux signatures des cadres d’accord sur l’engagement du contingent de la gendarmerie sénégalaise au Mali", peut-on lire dans un communiqué de la division communication de la gendarmerie nationale.
 
Les responsables concernés ont fait cette promesse au cours d’une visite effectuée par une "forte délégation" des forces de sécurité sénégalaise au siege des Nations unies à New York, laquelle était conduite par le Haut commandant de la gendarmerie, le général Meïssa Niang, et le directeur général de la police nationale, Oumar Mal.
 
La délégation des forces de sécurité sénégalaise a séjourné durant 3 jours à News York, pour participer à deux activités initiées par le département de maintien de la paix de l’ONU.
 
Des "réunions de niveau stratégique" ont été tenues à la suite de leur visite avec le sous-secrétaire et chef du bureau de l’Etat de droit et des institutions de l’ONU, Alexandre Zuev, et le secrétaire général adjoint chargé du maintien de la paix de l’ONU, Jean-Pierre Lacroix.
 
A cette occasion, MM. Zuev et Lacroix "ont magnifié l’engagement et la réactivité du Sénégal, au profit de la paix et de la sécurité internationale".
 
Ils ont également promis, selon le communiqué, "de régler les questions relatives aux déploiements des engins blindés destinés à la République démocratique du Congo et celles liées à la montée en puissance de l’intégration des personnels féminins dans les opérations extérieures". 
 
La délégation sénégalaise a par ailleurs participé à "un panel sur le genre au cours duquel, le général Meïssa Niang a fait un exposé sur l’intégration du personnel féminin au sein des forces de défense et de sécurité sénégalaise".
 
Le Haut commandant de la gendarmerie nationale, par exemple, a fait un exposé sur le thème "Défis des opérations de maintien de la paix et le rôle de la police des Nations unies", dans le cadre du sommet des chefs de la police de l’ONU (UNCOPS 2).
 
Selon le communiqué, en marge de ces différentes rencontres, "la délégation sénégalaise a eu une séance de travail avec la police ghanéenne qui voulait s’inspirer du modèle sénégalais de mise en place et de déploiement d’une unité de police constituée".
 

AMN/BK