Istanbul : dix pays africains représentés à une conférence internationale des médias sur la Palestine
APS
AFRIQUE-PALESTINE-MEDIAS

Istanbul : dix pays africains représentés à une conférence internationale des médias sur la Palestine

Thiès, 18 nov (APS) - Une conférence internationale de deux jours visant à amener les médias à élever le niveau de prise de conscience mondiale par rapport à la cause palestinienne, a pris fin dimanche, dans la ville turque d’Istanbul, avec la participation de journalistes africains, venus de dix pays africains dont le Sénégal, a appris l’APS.

Ouverte samedi, la conférence sur le thème ‘’La Palestine s’adresse au monde’’, a regroupé 700 reporters de 300 organes de presse, venus de 60 pays, selon le Réseau afro-palestinien d’informations.

Au menu, six ateliers portant, entre autres, sur les mécanismes pour développer le discours médiatique sur la Palestine dans les médias, la stratégie pour contrer le discours discriminatoire contre ce peuple dans les médias.

’’L’universalité du film palestinien, les instruments pour un discours mondial sur la Palestine sur Internet, ainsi que des récits humains palestiniens dans un contexte de guerre et d’agression’’ ont aussi fait l’objet d’ateliers.

Organisée par le Forum international sur la Palestine pour les médias et la communication, basé à Beyrouth (Liban), cette rencontre visait à renforcer la coopération entre médias arabes et médias internationaux dans le but de soutenir la cause palestinienne, par le biais de fora, de conférences spécialisées, d’ateliers de formation et des campagnes médiatiques.

 ‘’Nous avons besoin de comprendre les choses pour aider à les décrire correctement’’, a souligné à l’ouverture Francis Ameyibor, rédacteur en chef adjoint de l’Agence de presse ghanéenne (GNA), au nom des journalistes africains présents à cette conférence.

Selon lui, le Forum pourrait ‘’jouer un rôle vital en aidant les journalistes à travers le monde à apprécier les faits réels sans heurter les sensibilités religieuses’’.

Il a souligné l’importance d’aider le monde à avoir une ’’parfaite maîtrise des faits historiques’’ de ce conflit. Ce qui pourrait ’’focaliser l’attention du monde entier et pousser vers un engagement à trouver une solution viable’’, a-t-il estimé.

’’En Afrique, dans les communautés à majorité chrétienne, le discours est le suivant : ’’cette lutte est un combat biblique contre les Israéliens pour les priver de leur terre qui est un don divin’’, a soutenu M. Ameyibor. Il a ainsi souligné la nécessité d’ ’’aider le peuple palestinien à surmonter les préjudices qu’il subit’’.


‘’Nous devons aussi travailler à réduire les stéréotypes, le discours de la haine,(...) pour aider le monde extérieur à comprendre la lutte palestinienne’’, a-t-il fait savoir.

ADI/AKS