Des professionnels des médias en formation virtuelle à l’initiative de la Chine
APS
AFRIQUE-CHINE-MEDIAS

Des professionnels des médias en formation virtuelle à l’initiative de la Chine

Dakar, 6 juil (APS) – Des journalistes, techniciens et professionnels des médias de plusieurs pays d’Afrique francophone prennent part à une formation en ligne sur la gestion de marque et de médias cinématographiques et télévisuels, ouverte ce mardi, à l’initiative de la Chine.
 
La rencontre virtuelle regroupe des officiels et experts chinois ainsi que des professionnels des médias de la République démocratique du Congo (RDC), du Congo, du Cameroun, du Gabon et du Sénégal.
 
"Depuis plusieurs années, la Chine s’est engagée à construire une coopération avec l’Afrique francophone dans plusieurs domaines, particulièrement celui des médias, dans le sens d’un soutien aux journalistes africains pour les aider à approfondir les connaissances", a indiqué Gabriel Minkubu, représentant des participants. 
 
S’exprimant à l’ouverture officielle de cette rencontre virtuelle (6-19 juillet), Gabriel Minkubu, journaliste à b-one TV en République démocratique du Congo, a estimé que "cette coopération reflète dans une large mesure, l’intensité des relations entre la Chine et les pays francophones d’Afrique".
 
Il a souhaité la bienvenue aux Congolais des deux rives, aux Camerounais, aux Gabonais et aux Sénégalais qui participent à ce séminaire en ligne sur la gestion de marque et de médias cinématographiques et télévisuels de l’Afrique francophone. 
 
"La Chine veut renforcer la coopération avec les pays africains et participer surtout dans la mise en œuvre des médias concurrents, d’abord en Afrique, puis à l’échelle mondiale", a expliqué le journaliste congolais. 
 
"C’est pour nous, un honneur et un plaisir d’être, en ce jour, choisi pour suivre cette formation qui nous permettra d’acquérir les connaissances et autres compétences, mais aussi pour avoir la maîtrise des techniques et des outils nécessaires à la gestion de marque et de média cinématographiques et télévisuels pour les pays francophones, ceci malgré la période difficile liée à la présence de la pandémie de Covid-19 dans le monde", a avancé Minkubu. 
 
Parlant de la pandémie à coronavirus, le représentant des participants à cette rencontre virtuelle, a estimé qu’"en effet, cette maladie a séparé le monde physiquement". 
 
"Les rencontres d’hier sont devenues plus virtuelles que physiques. Et La chine s’est donnée les moyens pour ne pas rompre cette coopération. En mode virtuel, la pandémie a cassé ce rythme de fraternité et solidarité, qui nous permettrait, physiquement de nous échanger non seulement nos valeurs culturelles mais aussi créer des liens d’amitié", a-t-il fait savoir. 
 
M. Minkubu a formulé déjà les vœux "de voir la chine se battre aux côtés de nos pays africains pour éradiquer cette pandémie afin de nous revoir physiquement pour consolider et renforcer nos liens". 
 
"Qu’il nous soit permis de remercier la Chine à travers l’Institut professionnel de commerce extérieur de Hunan qui milite chaque année à doter les médias d’Afrique francophone, non seulement les moyens, mais aussi un personnel qualifié et capable d’une bonne gestion", a-t-il dit. 
 
"Nous pensons que peu importe les obstacles qui subviendront, cette coopération ne sera jamais rompue, et l’après coronavirus sera meilleur et nous permettra de nous retrouver physiquement pour vivre notre solidarité et aussi échanger nos cultures et autres connaissances", a-t-il conclu.
 
SG/ASB/AKS