CEDEAO : De Souza et Akufo-Addo prônent une réflexion pour la paix au Mali
APS
AFRIQUE-SECURITE

CEDEAO : De Souza et Akufo-Addo prônent une réflexion pour la paix au Mali

Dakar, 8 fév (APS) - Le président de la Commission de la CEDEAO), Marcel de Souza, et le nouveau président ghanéen, Nana Akufo-Addo, ont souligné mardi la nécessité de réfléchir sur une ‘’stratégie régionale à même de restaurer la paix au Mali’’, selon un communiqué parvenu à l’APS.

M.de Souza, qui a séjourné du 2 au 3 février à Accra, et le chef de l’Etat ghanéen ont aussi mis en exergue la nécessité d’’’anticiper les répercussions sur l’Afrique de l’Ouest, de la guerre en Libye, au Soudan, en Syrie et en Irak’’.

‘’En dehors de la situation au Mali et en Gambie, le président de la Commission et le chef de l’Etat ghanéen ont également discuté de la ratification des Protocoles de la CEDEAO’’, ajoute le communiqué.<

Il souligne que le président de la Commission de la CEDEAO a ‘’plaidé auprès de son hôte afin que le Ghana alloue un bâtiment adéquat destiné à abriter les bureaux de l’ARREC [l’Autorité de régulation régionale du secteur de l’électricité de la CEDEAO] et du dispositif de l’Alerte précoce et réponse rapide’’.

Ce bâtiment doit également abriter le logement du président de l’ARREC, ‘’agence spécialisée de la CEDEAO dont le siège est à Accra’’.

Sur un tout autre plan, Marcel de Souza et le représentant spécial du secrétaire général des Nations unies pour l’Afrique de l’Ouest et le Sahel, Dr Mohamed Ibn Chambas, ont participé à Accra, à la cérémonie d’inauguration du siège du Réseau ouest-africain pour l’édification de la paix (WANEP).

Cette organisation de la société civile dispose d’une représentation dans chacun des 15 Etats membres de la CEDEAO et travaille pour la promotion de la démocratie.

M. de Souza s’est rendu à Accra en compagnie du commissaire chargé de l’administration générale et de la Conférence de ladite Commission, Stephen Anyemi Nartey, et du président de l’Autorité de régulation régionale du secteur de l’électricité de la CEDEAO (Arrec), Pr Honoré Bogler.

ASG/OID