Crise syrienne : Fodé Seck appelle à un
APS
MONDE-ONU-SECURITE

Crise syrienne : Fodé Seck appelle à un "sursaut" des Nations Unies

+++De l’envoyée spéciale de l’APS : Mansoura Fall+++

New York (Etats-Unis), 21 nov (APS) - L’ambassadeur représentant permanent du Sénégal auprès des Nations Unies, Fodé Seck a appelé, lundi à New York (Etats-Unis), à un "véritable sursaut" du Conseil de sécurité pour mettre fin à la "tragédie syrienne".


"La délégation sénégalaise appelle le Conseil à un véritable sursaut et le peuple syrien à un véritable sursaut national" a dit Fodé Seck qui présidait un débat sur le Moyen Orient et la situation humantaire de la crise syrienne.

Cette problématique est abordée à l’occasion de la présidence sénégalaise durant le mois de novembre du Conseil de sécurité des Nations Unies.

Le diplomate sénégalais a fait remarquer que "le Conseil répond malheureusement encore une fois par un étalage public de son manque d’unité, de sa division, de son manque de volonté politique bref de son impuissance à agir concrètement (…) pour résoudre la tragédie syrienne".

Selon lui, "l’initiative courageuse entreprise par la Malaisie, l’Espagne et la Nouvelle Zélande pour l’adoption d’une nouvelle résolution devant mettre fin à la violence à Alep nous parait salutaire et nous devons la soutenir".

Fodé Seck a ainsi invité les membres du Conseil de sécurité à trouver "une petite lueur d’espoir". "Il ne peut y avoir de solution militaire au conflit. Oeuvrons donc à la recherche de solutions politiques", a souligné le représentant permanent du Sénégal à l’ONU.

Bashar AlJafari, représentant permanent de la Syrie a, quant à lui, exprimé son pessimisme face à la résolution de la crise syrienne par le Conseil de sécurité des Nations Unies.

Il a rappelé que "le rapport du sous-comité des Nations unies fait par les experts du Conseil de sécurité avait stipulé qu’il y a 80 mille mercenaires terroristes étrangers".

Par conséquent, a-t-il relevé, "les terroristes ne sont pas une opposition syrienne modérée car ils sont dans leur majorité écrasante des étrangers".

Depuis 2011 la guerre en Syrie a fait plus de 400 mille morts, a-t-on appris.

MF/PON