Le COS-PETROGAZ signe une Lettre d’intention avec l’IFPEN
APS
SENEGAL-FRANCEVISITE-HYDROCARBURES

Le COS-PETROGAZ signe une Lettre d’intention avec l’IFPEN

+++De l’envoyé spécial de l’APS : Ousmane Ibrahima Dia+++


Paris, 22 déc (APS) – Le COS-PETROGAZ et l’Institut français du pétrole et des énergies nouvelles (IFPEN) ont signé, jeudi à Paris (France), une Lettre d’intention dans la perspective de la création d’un institut du pétrole et du gaz.





Le document a été paraphé par le Secrétaire permanent du COS-PETROGAZ, Ousmane Ndiaye, et le président de l’IFPEN, Didier Houssin, en présence du chef de l’Etat sénégalais, en visite d’Etat en France depuis lundi.


La cérémonie s’est déroulée au siège de l’IFPEN en présence des ministres dont celui de l’Energie et du développement des énergies renouvelables, et des ambassadeurs et responsables de sociétés spécialisées dans les domaines du pétrole et du gaz.


Il y avait également le directeur général de PETROSEN et des responsables du COS-PETROGAZ.



"Le Sénégal a besoin de l’expertise de l’IFPEN dans ses différents démembrements (….)" dans la perspective de son exploitation pétrolière et gazière, a dit le chef de l’Etat sénégalais, ancien de l’IFPEN dont il dit "garder d’excellents souvenirs".



Macky Sall qui est revenu sur la création du COS-Petrogaz et le projet de l’Institut du pétrole et du gaz a souligné la nécessité d’avoir des ressources humaines de qualité.



Il nous faut des économistes pour pouvoir faire des simulations afin de savoir ce qu’on peut tirer de l’exploitation de ces ressources, a dit Macky Sall, soulignant qu’il faut "planifier avant d’agir".


                                                
Pour lui, il faut s’entourer de "toutes les garanties avant de s’engager dans cette exploitation, former des juristes, de bons avocats pour la signature des contrats, des techniciens, moderniser la Société africaine de raffinage (SAR)".


Le président de l’IFPEN, Didier Houssin a dit "la détermination" de son établissement à accompagner le Sénégal.


L’IFPEN, créé en 1944, est présenté comme "un acteur public français de la formation" et son champ d’action est international et couvre les domaines de l’énergie, du transport et de l’environnement.



L’activité historique de l’IFPEN concerne l’exploitation et l’utilisation des hydrocarbures : exploration, production, raffinage, pétrochimie et technologies moteurs.



Mais depuis 2010, l’établissement a connu une évolution qui prendre en compte l’importance des nouvelles technologies de l’énergie (efficacité énergétique, gestion industrielle du CO2, exploitation des énergies marines, électrification des transports, etc).



IFPEN abrite IFPEN School, une école de spécialisation pour ingénieurs, qui diplôme plus de 600 étudiants chaque année.



L’établissement compte à ce jour 28 diplômés sénégalais et accueille une Sénégalaise dans la promotion actuelle.



Il y a également l’IFP training qui développe et réalise des projets de formation dans la plupart des pétroliers et gaziers pour les ministères, les entités publiques, les compagnies et tout organisme concerné dans ces domaines.



IFP training accueille un certain nombre de Sénégalais dans ses différents séminaires délivrés en France.



L’établissement a d’ailleurs proposé à Pétrosen un accompagnement portant sur le développement des compétences afin de faire face aux grands enjeux pétroliers dans les années à venir.



Les découvertes récentes confirment que le Sénégal devrait devenir un pays stratégique pour Prosernat, en raison du potentiel de production des champs de gaz naturel dans les années à venir.



Prosernat est présenté comme une société d’ingénierie spécialisée dans les études de faisabilité, la vente de procédés ainsi que la réalisation d’unités modulaires de traitement pour l’industrie du pétrole, du gaz et de la pétrochimie.



 


OID/PON