27e sommet de l’UA : ballet des chefs d’Etat à Kigali
APS
AFRIQUE-POLITIQUE-INTEGRATION

27e sommet de l’UA : ballet des chefs d’Etat à Kigali

 
De l’envoyé spécial de l’APS : Ousmane Ibrahima Dia 
 
Kigali, 15 juil (APS) – Les chefs d’Etat et de gouvernement ont commencé à rallier la capitale rwandaise, Kigali, où se tient le 27e sommet de l’Union africaine, a constaté l’APS. 
 
Parmi les dirigeants déjà sur place, il y a le Sénégalais Macky Sall, les présidents Ibrahim Boubacar Keïta (Mali), Mouhamadou Issoufou (Niger), Alassane Ouatara (Côte d’Ivoire), Idriss Déby (Tchad), Ellen Johnson Sirleaf (Libéria), Jacob Zuma (Afrique du Sud), Robert Mugabé (Zimbabwé). 
 
Selon le ministère rwandais des Affaires étrangères, quelque 35 chefs d’Etat et de gouvernement ont annoncé leur participation au 27e sommet qui porte sur le thème : ‘’ ’2016, année africaine des droits de l’homme avec un focus particulier sur les droits des femmes’’. 
 
Les travaux du 27e sommet ont démarré le samedi 10 juillet avec la trente-deuxième (32e) Session ordinaire du Comité des représentants permanents (COREP) composé d’ambassadeurs africains accrédités auprès de l’UA, des délégués des institutions de l’UA et des membres de la Commission. 
 
Après le COREP, les ministres des Affaires étrangères ont pris le relais. 
 
Ce samedi, il est prévu une rencontre sur l’Initiative pour l’autonomisation des femmes dans l’agriculture (EWA), une réunion du Comité d’orientation du Nepad, une rencontre des chefs d’Etat et de gouvernement consacrée au financement de l’Union africaine (UA). 
 
Dimanche, les chefs d’Etat et de gouvernement se trouveront à huis clos avant la cérémonie d’ouverture de la 27e session de l’Assemblée de l’UA, au Kigali Convention Center. 
 
Elle sera suivie d’une session à huis clos. Dans la soirée, les chefs d’Etat prendront part au dîner offert par le président Paul Kagamé. Les travaux reprendront lundi à huis clos et les dirigeants participeront à un ‘’Smart lunch’’ offert par le président Paul Kagamé. 
 
Petit pays enclavé de l’Afrique de l’Est, le Rwanda est frontalier de la République démocratique du Congo (RDC) à l’ouest, de la Tanzanie à l’est, l’Ouganda au nord et le Burundi au sud. 
 
Le gouvernement a défini des objectifs de développement dans le cadre de la stratégie ‘’Vision 2020’’ visant à transformer une économie à faible revenu fondée sur l’activité agricole en une économie de services basée sur le savoir. 
 
Le pays a enregistré des succès remarquables sur le plan du développement au cours de la décennie écoulée, caractérisée par une forte croissance, une réduction rapide de la pauvreté et, depuis 2005, un recul des inégalités, souligne la Banque mondiale. 
 
Entre 2001et 2015, le taux de croissance du PIB réel a atteint environ 8 % en moyenne par an. Se remettant du déficit d’aide de 2012, l’économie a crû de 7% en 2014, et 6.9% en 2015. 
 
De 4.7 % en 2013, la croissance du PIB réel du Rwanda est montée à 7.0 % en 2014, dépassant les 6.0 % escomptés. Elle devrait atteindre 7.5 % en 2015 et en 2016, note de son côté la Banque africaine de développement (BAD). 
 
OID