Dakar et Washington paraphent un nouvel accord de défense
APS
SENEGAL-ETATSUNIS-ARMEES

Dakar et Washington paraphent un nouvel accord de défense

Dakar, 2 mai (APS) – Les Etats-Unis d’Amérique et le Sénégal ont paraphé, lundi, à Dakar, un nouvel accord de défense, pour faire face aux "défis imprévus", a constaté l’APS.

L’accord a été paraphé par le ministre sénégalais des Affaires étrangères, Mankeur Ndiaye, et l’ambassadeur des Etats-Unis d’Amérique au Sénégal, James Zumwalt.

A la cérémonie de signature ont participé plusieurs personnalités, dont le ministre sénégalais des Forces armées, Augustin Tine, et le général Cheikh Guèye, le chef d’état major particulier du président Macky Sall.

Mankeur Ndiaye estime que l’accord de défense est "historique" dans la mesure où c’est le premier à être signé par les Etats-Unis d’Amérique avec un pays d’Afrique au sud du Sahara.

Selon lui, l’accord a été l’objet d’une longue discussion entre les experts militaires américains et sénégalais.

Le nouvel accord de défense va "abroger et remplacer" celui qui avait été conclu entre les Etats-Unis d’Amérique et le Sénégal, concernant "le statut du personnel militaire et du département d’Etat américains signé à Dakar en 2000 et 2001".

Il va faciliter la "présence permanente" des militaires américains au Sénégal, selon Mankeur Ndiaye.

Le nouvel accord va aussi permettre de "valoriser la coopération en matière de sécurité" entre les deux pays, de "renforcer davantage les relations de défense" et de "faire face aux difficultés communes en matière de sécurité, dans la région", a assuré M. Ndiaye.

Les autorités sénégalaises feront de leur mieux pour que l’accord soit ratifié dans les plus brefs délais par les deux parties, selon le ministre des Affaires étrangères.

Cet accord de défense va offrir "un cadre juridique renforcé", qui va permettre aux Etats-Unis d’Amérique et au Sénégal de faire face aux "défis imprévus", selon James Zumwalt.

Il aura l’avantage de "fixer un ensemble de règles sur la base desquelles les Forces armées des Etats-Unis vont coopérer" avec celles du Sénégal, selon le diplomate américain.

La clause de défense prend aussi en compte "les conditions d’accès et d’utilisation des installations concernées, lorsque les militaires américains sont invités au Sénégal", a ajouté M. Zumwalt.

"Au-delà de sa valeur pratique, notre nouvel accord de coopération en matière de défense constitue également un tournant dans les relations (…) qui deviennent de plus en plus étroites et solides" entre Dakar et Washington, a-t-il souligné.

Il assure que l’accord permettra aussi aux armées américaines et sénégalaises de "mieux" collaborer en matière de formation et de réagir "ensemble aux risques qui menacent leurs intérêts communs", selon l’ambassadeur au Sénégal des Etats-Unis d’Amérique.

"L’accord que nous signons aujourd’hui reflète ce niveau élevé de coopération et prépare le terrain d’une coopération militaire accrue, dans les années à venir", a assuré M. Zumwalt.

BHC/ESF