Sommet UA : Macky Sall assiste à une réception du roi du Maroc
APS
SENEGAL-MAROC-UA

Sommet UA : Macky Sall assiste à une réception du roi du Maroc

+++De l’envoyé spécial de l’APS : Birane Hady Cissé+++

Addis-Abeba (Ethiopie), 29 jan (APS) - Le président de la République, Macky Sall a assisté dimanche soir à Addis-Abeba (Ethiopie), à une réception offerte par le roi du Maroc Mohamed VI en marge du 28ème sommet de l’Union africaine (UA), a constaté l’APS.


 
Plusieurs chefs d’Etat et de gouvernements du continent ont assisté à la réception qui s’est tenue dans un grand hôtel de la capitale éthiopienne.
 
Le Secrétaire général de l’Organisation des Nations Unies, Antonio Guterres et le Président palestinien Mahmoud Abbas y ont également été invités.
 
La réintégration du Royaume chérifien au sein de l’UA sera au menu du 28e sommet des chefs d’État, prévu lundi et mardi au siège de l’organisation continentale.

Le Maroc avait remis le 22 septembre dernier sa demande officielle à la présidente de la Commission de l’Union africaine (UA), Nkosazana Dlamini Zuma qui en avait ensuite informé les États membres. 
 
Pour être intégré à l’UA, un pays doit recueillir une majorité simple d’avis favorables.
 
Le Maroc avait quitté l’UA en 1984 pour protester contre la décision de l’organisation panafricaine d’accueillir en son sein la République arabe sahraouie démocratique (RASD).
 
Samedi, le président Sall avait soutenu que le retour du Maroc au sein de l’Union africaine (UA) ne doit pas faire l’objet de débat.
"Oui, ça devrait être le sommet du retour du Maroc. Nous avons une charte au sein de l’Union africaine (UA) qui indique que tout pays africain qui s’engage à respecter la charte et reconnu par la majorité des pays est admis dans le concert de l’UA. Le Maroc devrait être le 55-ème pays membre de l’Union africaine. Cela ne devrait pas poser de débat", avait-il dit.
 
Le président Sall répondait à une interpellation de plusieurs journalistes, en marge du Sommet du Mécanisme de revue par les pairs (MAEP).
 
"L’adhésion d’un pays à l’UA ne devrait pas faire de débat. Les débats nous les aurons toujours. Le fait qu’un pays veuille revenir et ratifier par son parlement la charte est reconnu par la majorité des membres. Ça devrait passer", avait souligné Macky Sall.



BHC/PON