Sidiki Kaba :
APS
AFRIQUE-SECURITE

Sidiki Kaba : "Aucune action ne sera de trop pour relever les défis sécuritaires dans l’UEMOA"

Dakar, 26 oct (APS) - Le ministre sénégalais des Affaires étrangères, Sidiki Kaba, a estimé, jeudi, à Dakar, qu’"aucune action ne [serait] de trop" pour relever les défis sécuritaires en Afrique de l’Ouest, notamment dans les huit pays de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA).
 
"Les défis sécuritaires auxquels nos Etats font face sont connus de tous. Point n’est besoin d’y revenir. Aucune action ne sera de trop pour y faire face", a déclaré M. Kaba à l’ouverture d’une rencontre en prélude à la troisième réunion du Comité de haut niveau sur la mise en œuvre de la politique commune de l’UEMOA dans les domaines de la paix et de la sécurité, prévue vendredi à Dakar.
 
Sidiki Kaba a évoqué les attaques terroristes perpétrées durant ces dernières années au Burkina Faso, en Côte d’Ivoire, au Mali et au Niger, qui constituent l’UEMOA avec le Bénin, la Guinée-Bissau, le Sénégal et le Togo.
 
Il a assuré les autres pays de l’organisation d’intégration économique de l’engagement du Sénégal à soutenir la lutte contre le terrorisme, une "menace globale" dont l’éradication nécessite une "action concertée et résolue de la communauté internationale".
 
"Le Sénégal est honoré d’assumer la responsabilité de la coordination de la mise en œuvre de la politique commune de l’UEMOA dans les domaines de la paix et de la sécurité", a ajouté son ministre chargé des Affaires étrangères.
 
La troisième réunion du Comité de haut niveau de l’UEMOA sur la mise en œuvre de la politique commune dans les domaines de la paix et de la sécurité va s’ouvrir vendredi à 9 heures, au King Fahd Palace, un hôtel de Dakar.
 
La réunion sera dirigée par le chef de l’Etat sénégalais Macky Sall, président du comité chargé de la mise en œuvre du projet "Paix et sécurité dans l’espace UEMOA".
 
Ce comité est constitué des ministres chargés des Affaires étrangères, de la Sécurité et des Finances des Etats membres de l’UEMOA. 
 
Le président de la Commission de l’UEMOA et le gouverneur de la BCEAO, la banque centrale commune aux huit papys membres de l’organisation d’intégration économique, en sont membres. 
 
Le président de la Banque ouest-africaine de développement, la banque d’investissement de l’UEMOA, est également membre de ce comité.
 
Le 6 juin 2012, à Lomé, la capitale du Togo, les chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union ont créé le Comité de haut niveau sur la mise en œuvre du "Chantier paix et sécurité dans l’espace UEMOA". 
 
Macky Sall en assure depuis lors la présidence.
 
Les dirigeants des pays de l’organisation ont ensuite adopté le 24 octobre 2013, à Dakar, l’Acte additionnel instituant la politique commune de l’UEMOA dans les domaines de la paix et de la sécurité. 
 
Ils ont ensuite adopté, en juin 2016, à Dakar, un "plan d’action" dédié à la paix et à la sécurité dans l’espace UEMOA.

BHC/ESF/BK