70 coups d’Etat dénombrés en Afrique entre les indépendances et les années 90 (experte)
APS
AFRIQUE-POLITIQUE

70 coups d’Etat dénombrés en Afrique entre les indépendances et les années 90 (experte)


Dakar, 13 août (APS) - Quelque soixante 70 coups d’Etat ont été répertoriés en Afrique dans la période comprise entre les années 1960, moment des indépendances, et les années 1990, a révélé lundi le docteur Adjaratou Wakha Aïdara Ndiaye de l’Amicale sénégalaise du Centre d’études stratégiques de l’Afrique (ASCESA).

‘’[...] des années 1960 aux années 1990 qui marquent la fin de la guerre froide en Afrique, 70 coups d’Etat ont été répertoriés dans le continent’’, a notamment dit le docteur Ndiaye, directrice exécutive de Partners West Africa et membre de ASCESA.


Elle s’exprimait en marge d’un symposium ‘’sur les transitions démocratiques‘’, initié avec le soutien du Centre d’études stratégiques de l’Afrique (CESA) à la demande de l’amicale sénégalaise dudit centre.


‘’C’est un record unique en Afrique ; en même temps nous savons que l’Afrique est riche, c’est un boom actuellement. Quel sens doit-on donner à ces coups d’Etat, ces coups d’Etat qui, quelquefois, ont pu en traîner une transition démocratique ?’’.


Elle a rappelé que "les transitions démocratiques sont un sujet d’actualité’’, "la plupart des pays de l’Afrique de l’Ouest’’ ayant organisé ou "sont en train d’organiser des élections, ou vont organiser des élections lors des deux prochaines années’’. 


Elle a indiqué que l’ère des coups d’Etat a laissé place à ’’des alternances civilo-militaires, militaro-civiles ou bien civilo-civiles’’. "C’est le bon moment de faire le point puisqu’on parle de démocratisation de nos gouvernements : Quel est le futur, quelles sont les perspectives pour notre cher continent ?’’, s’est-elle interrogée.


‘’Le Sénégal est l’un des rares pays à n’avoir jamais enregistré de coup d’Etat et on espère que cela ne va jamais arriver. La première transition démocratique en Afrique sans effusion de sang, s’est faite au Sénégal. Il ya une émergence de la société civile au Sénégal avec des candidats indépendants’’, a encore indiqué la secrétaire exécutive de Partners West Africa.


Pour le secrétaire général de l’amicale, Mountaga Tall Dioume, ‘’l’Afrique noire, depuis les indépendances, connaît deux obstacles majeurs à la démocratie et au développement’’. Il s’agit d’une part des conflits dont "la plupart sont des conflits internes’’, et des "régimes politiques autoritaires qui sont l’antithèse de la démocratie’’.


Cependant, "dans plusieurs pays africains, on assiste maintenant à des processus de démocratisation’’, marqués par le passage "d’un régime autoritaire à un régime démocratique’’, s’est-il félicité.


Selon lui, ‘’les transitions démocratiques constituent un cadre profond de changement d’un pays en ce sens qu’il permet toutes les autres transitions, transformations institutionnelles secteur par secteur’’.


Le Centre d’études stratégiques de l’Afrique (CESA) est un organisme du Département de la défense des Etats-unis, créé et financé par le Congrès pour étudier les problèmes de sécurité touchant l’Afrique.

Il sert de forum à la recherche bilatérale et multilatérale, aux communications et à l’échange d’idées, et la formation pour les participants civils et militaires.

SKS/ASG/OID