Les parlementaires décidés à contribuer au renforcement de l’axe Dakar-Yamoussoukro
APS
SENEGAL-COTEDIVOIRE-POLITIQUE

Les parlementaires décidés à contribuer au renforcement de l’axe Dakar-Yamoussoukro

Dakar, 6 juin (APS) - Le Sénégal et la Côte d’Ivoire comptent travailler davantage au renforcement de leurs relations, à travers leurs parlementaires, dans une dynamique de renforcement de la démocratie, a appris l’APS.

Dans cette perspective, le président de l’Assemblée nationale du Sénégal Moustapha Niasse, et son homologue ivoirien Amadou Soumahoro, se sont entretenus en tête-à-tête, jeudi à Dakar, dans le cadre d’une visite de ce dernier au Sénégal, sa première sortie officielle depuis son élection le 7 mars dernier.
 
Cette rencontre élargie à leurs deux délégations a permis d’évaluer l’accord parlementaire signé en 2013 par les deux parties, avant de définir de nouvelles perspectives d’échanges entre les deux institutions, a-t-on indiqué.
 
"Nous avons convenu de raffermir les relations non seulement entre nos deux parlements, mais aussi entre nos deux pays", a déclaré le président de l’Assemblée nationale ivoirienne à l’issue de son entretien avec son homologue sénégalais.
 
 
Pour cette visite à "son aîné" et "doyen" Moustapha Niasse, Amadou Soumahoro était notamment accompagné d’une délégation composée du vice-président de l’Assemblée nationale ivoirienne, Mamadou Diarra, du secrétaire du bureau de l’Assemblée ivoirienne, Abo Kouamé, du questeur, Abdoulaye Karim Diomande.
 
Il y avait aussi Vamé Touré, directeur de cabinet du président de l’Assemblée nationale ivoirienne, son conseiller spécial, Souleymane Meité, ainsi que son conseiller technique chargé de la communication, Housseynou Soumahoro.
 
Le président de l’Assemblée nationale ivoirienne a dit retenir de cette rencontre "une leçon de grandeur", sur la base des "bonnes et excellentes relations qui unissent la Côte d’Ivoire et le Sénégal, au-delà des présidents Macky Sall et Alassane Ouatara".
 
Les deux parties ont ainsi été amenées à passer en revue, à travers douze points, "tous les domaines de coopération possibles entre le Sénégal et la Côte d’Ivoire", selon M. Soumahoro.
 
"Nous avons examiné les sujets de l’heure tels que le terrorisme, le djihadisme qui menacent toute la région ouest africaine, et avons fait le constat que seule la mutualisation de nos efforts, seule la mutualisation de nos moyens pourra nous permettre d’arriver à bout de ces fléaux", a-t-il déclaré.
 
Sur le plan de la démocratie, "nous avons estimé qu’il fallait à travers nos parlements, renforcer la démocratie, d’abord entre nous et dans nos deux pays", a indiqué Amadou Soumahoro.
 
Dans la même dynamique, les deux délégations ont abordé, au cours de leurs échanges, la question de la coopération internationale parlementaire.
 
"Nous avons parlé de l’Assemblée Parlementaire Francophone (APF), nous avons parlé du renforcement de notre participation commune aux différentes assemblées parlementaires. Et le Sénégal et la Côte d’Ivoire sont en phase sur toutes ces questions", a souligné M. Soumahoro.
 
Il a salué "la nature des relations historiques, privilégiées et séculaires" qui existent entre le Sénégal et la Côte d’Ivoire.
 
"Les liens qui existent entre Dakar et Abidjan sont à noter sur tous les plans, de l’histoire commune aux cultures plurielles", a pour sa part relevé le président de l’Assemblée nationale du Sénégal.
 
Selon Moustapha Niasse, ces visites réciproques "entretiennent l’amitié entre les peuples, entre les dirigeants du monde entier, entre les institutions qui les animent, qui les portent, qui les développent et qui les enrichissent, pour l’entente, la coopération, le partage, la concertation".

MK/BK/ASG