Macky Sall pour une remise en cause de ’’la philosophie’’ des opérations de maintien de la paix
APS
SENEGAL-AFRIQUE-SECURITE

Macky Sall pour une remise en cause de ’’la philosophie’’ des opérations de maintien de la paix

Diamniadio, 5 nov (APS) - La philosophie des opérations de maintien de la paix des forces des Nations Unies en Afrique plus particulièrement au Sahel doit être remise en cause, a estimé lundi à Diamniadio, le chef de l’Etat sénégalais Macky Sall.
 
’’Il faut oser remettre en cause la philosophie du maintien de la paix et discuter selon les cas, particulièrement dans le Sahel’’, a dit le président Sall, en ouvrant la cinquième Forum de Dakar sur paix et sécurité.
 
Macky Sall avait à ses côtés son homologue gambien Adama Barrow, la ministre française des Armées Florence Parly.
 
’’Nous avons plus de 10 mille casques bleus au Mali, ce n’est pas normal, qu’avec les casques bleus, la force Barkhane, il continue d’y avoir des forces qui perturbent la paix’’’, a déploré le président sénégalais.
 
Pour lui , il faut ’’corriger’’ les missions de maintien de la paix, au Mali, en Republique centre africaine et République démocratique du Congo.
 
Le président sénégalais a salué les résultats des forces françaises au Sahel, tout en faisant état d’’’un problème d’articulations et de défiance’’.
 
’’Il faut revoir la nature de la mission des forces de maintien de la paix des Nations Unies. C’est une question de bon sens à notre avis’’, a souligné Macky Sall.
 
Le cinquième Forum international de Dakar sur la paix et la sécurité en Afrique s’est ouvert lundi au Centre international de conférences Abdou-Diouf de Diamniadio (CICAD).
 
Quelque 600 participants des ministres, des diplomates, des parlementaires, des représentants des forces de défense et de sécurité, des universitaires, entre autres, sont annoncés à cette rencontre.
 
Outre le panel des chefs d’Etat auquel participera le président de la République, Macky Sall, trois séances plénières sont prévues, assorties chacune de trois ateliers et d’une conférence.
 
Après la plénière portant sur "Droits humains, justice et libertés face aux enjeux sécuritaires", une deuxième séance plénière va porter sur la thématique "Enjeux de l’opérationnalisation du lien entre développement et sécurité durables".
 
Figure aussi au programme une réflexion sur les "Perspectives de coopération internationale dans la lutte contre le terrorisme et l’extrémisme violent".
 
Trois conférences seront également au menu de la rencontre, dont celle portant sur le thème : "Systèmes judiciaires et sécurité : quelles coopérations régionales et internationales ?".
 
La deuxième conférence sera articulée autour du thème : "Sécurité et développement en Afrique : quelles coopérations pour une paix durable ?".
 
La troisième portera sur le thème : "Réforme de l’Union Africaine et partenariats multilatéraux : comment faire évoluer les appuis aux opérations de paix africaines ?".
 
Au total, neuf ateliers sont prévus au cours de cette cinquième édition du Forum international sur la paix et la sécurité, organisée par le ministère des Affaires étrangères, avec la collaboration scientifique du Centre des hautes études de défense et de sécurité (CHEDS) et de la Compagnie européenne d’intelligence stratégique (CEIS).
 
BHC/SKS/OID