Le SWEDD vise à accélérer la transition démographique en Afrique (ministre)
APS
AFRIQUE-DEMOGRAPHIE

Le SWEDD vise à accélérer la transition démographique en Afrique (ministre)

+++Envoyé spécial : Abdoulaye Iba Faye+++

Bruxelles, 5 oct (APS) - L’Initiative sur l’autonomisation des femmes et le dividende démographique au Sahel (SWEDD) va contribuer "significativement’’ à accélérer la transition démographique dans la région africaine, a soutenu, jeudi à Bruxelles (Belgique), le ministre de l’Economie et de la Planification du développement du Tchad, Ngueto Tiranaye Yambaye.
 
‘‘Elle nous permettra surtout de créer les conditions de capture du dividende démographique’’, a-t-il notamment dit en prenant part à une session satellite en marge de la 4ème édition du ‘’Rebranding Africa Forum 2017’’.

Cette rencontre s’ouvre vendredi à Bruxelles, sur le thème : ‘’Enjeux et défis des systèmes financiers africains face au dividende démographique’’.
 
Parmi les composantes permettant de parvenir à la capture du dividende démographique figurent l’amélioration de la demande régionale pour les services de santé sexuelle et reproductive, maternelle, infantile et nutritionnels et l’augmentation de l’autonomisation des femmes et des adolescents, a dit le ministre tchadien.

Ngueto Tiranaye Yambaye est, par ailleurs, le président du comité régional de pilotage du SWEDD qui est une initiative mise en oeuvre pour 4 ans, avec un financement de 210 millions de dollars.

Elle constitue une réponse conjointe des Nations Unies et du Groupe de la Banque mondiale, à l’appel lancé par les présidents de six pays du Sahel, Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Mali, Mauritanie, Niger et Tchad.
 
Il a souligné la nécessité de renforcer les capacités régionales pour la disponibilité des produits de santé sexuelle et reproductive, maternelle, infantile et nutritionnelle, ainsi que la disponibilité des ressources humaines qualifiées en santé, surtout chez les sages-femmes et dans les zones rurales généralement desservies. 
 
Il a aussi plaidé pour le "renforcement des capacités pour la mise en œuvre du projet, pour la production de données régionales basées sur l’évidence et pour l’analyse des politiques sur la santé de la reproduction’’. 

LTF/ASG