Emergence en Afrique : un acteur mise sur le capital humain et la capture du dividende démographique
APS
AFRIQUE-DEVELOPPEMENT

Emergence en Afrique : un acteur mise sur le capital humain et la capture du dividende démographique

+++De l’envoyé spécial de l’APS : Abdoulaye Iba Faye+++

Bamako 23 mai (APS) – Le directeur régional de l’UNFPA pour l’Afrique de l’ouest et du centre, Mabingue Ngom, a jugé ‘’fondamentales’’ la valorisation des questions du capital humain et la capture du dividende démographique pour atteindre le développement et l’émergence en Afrique.
 
‘’Cette émergence n’est toutefois possible que si les pays privilégient des investissements stratégiques dans le capital humain, notamment la santé, l’éducation, la création d’emplois décents pour les jeunes et la bonne gouvernance’’ a-t-il indiqué samedi à une session satellite au Forum de Bamako ouvert jeudi.

Le thème de cette rencontre internationale clôturée samedi portait sur le ’’Développement durable et capital humain, bilan et priorités opérationnelles pour la transition au Mali’’.
 
‘’Le constat dressé à travers les monographies nous invite à poser des actes concrets en faveur des jeunes en vue de faire face aux nombreux défis liés au développement de la région’’ a-t-il souligné en faisant référence à des pays tels que la Thaïlande, la Corée du sud ou l’île Maurice.
 
Il a dit se réjouir du fait que les dirigeants africains avaient pris la juste mesure de la situation en comprenant la nécessité d’agir en mettant en œuvre des politiques qui permettent à leurs pays de récolter le dividende démographique et aller vers le développement. 
 
‘’Cette volonté s’est matérialisée par l’adoption de feuilles de routes nationales sur le dividende démographique après la feuille de route continentale lancée en 2017 par l’Union africaine’’ a-t-il précisé, en faisant noter l’impératif de réexaminer les aspects de gouvernance et de partenariats.
 
Le directeur régional pour l’Afrique de l’Ouest et du centre a indiqué que cette édition du Forum de Bamako sur le capital humain et la transformation du Mali devrait permettre de construire et de consolider des partenariats durables en faveur du Sahel. 
 
‘’Tous les pays de la région et du Sahel devraient agir en partenariat afin que la vision à long terme de ‘’l’émergence’’, partagée par la plupart d’entre eux, puisse se traduire dans des politiques et des initiatives spécifiques et devenir une réalité’’. 

LTF/AKS