Dans l’ambiance de l’investiture d’Adama Barrow
APS
SENEGAL-GAMBIE-POLITIQUE

Dans l’ambiance de l’investiture d’Adama Barrow

Dakar,19 jan (APS) - De nombreux gambiens se sont déplacés jeudi après-midi aux alentours de l’ambassade de leur pays à l’occasion de l’investiture du nouveau président Adama Barrow.
 
Ces Gambiens ont commencé à prendre ​d’assaut le quartier résidentiel de Cité Biagui à Yoff dés le milieu de la matinée.

Arborant les couleurs de leur pays , hommes, filles, vieux et enfants ne voulaient pas rater cette cérémonie d’investiture historique. Mais très vite, la rigueur de la sécurité arrête l’ardeur des gambiens.
 
’’Nous sommes venus pour la cérémonie, pourquoi on nous arrête ?’’, lance un jeune, très en colère, portant un tee-shirt avec les inscriptions en anglais ‘’la Gambie a décidé’’. Il voulait assister à tout prix à l’évènement.
 
Les éléments de la Gendarmerie sénégalaise ont dû user de la pédagogie nécessaire pour leur expliquer la mesure de restriction. 

Le calme revient et les Gambiens qui ont organisé leur rassemblement commencent à donner de la voix.
 
’’Yayha Jammeh doit partir. Il a fait trop de mal en Gambie’’, lance en wolof une supportrice du nouveau président. A l’image de la plupart des personnes présentes sur place, elle a fuit la Gambie ces derniers jours.
 
’’Nous voulons la paix, mais Yahya Jammeh ne veut pas la paix il faut le déloger’’, souhaite Bryan Jammeh.

Au fur et à mesure que s’approche l’heure de l’investiture, la foule devient nombreuse. L’hymne gambien est entonné par les supporters.

Les anciens ministres de Yahya Jammeh comme Sidate Jobe et d’autres officiels qui ont fait leur apparition sont applaudis par la foule. 

La flèche annonçant l’arrivée du cortège présidentiel gambien déclenche des cris de joie.
 
Le nouveau président, en boubou traditionnel blanc, chéchia de même couleur, entre dans l’ambassade en saluant la foule.

La cérémonie de prestation de serment est accompagnée dehors de cris et des chansons hostiles à Yahya Jammeh.
 
A la fin de cérémonie, les nombreux supporters de Barrow sont restés des minutes à danser et à jubiler pour marquer la fin de règne de Yahya Jammeh.


BHC/OID/MKB