Dakar et Praia doivent
APS
SENEGAL-CAPVERT-COOPERATION

Dakar et Praia doivent "défendre" la démocratie en Afrique (président Fonseca)

Dakar, 26 avr (APS) - Le Cap-Vert et le Sénégal doivent continuer à travailler pour défendre la démocratie sur le continent africain, a estimé, jeudi, à Dakar, le président cap-verdien Jorge Carlos de Almeida Fonseca.
 
"Nous devons continuer à travailler pour défendre la démocratie, affirmer nos valeurs, nos options communes pour des pays et des sociétés de liberté, des pays de démocratie, des Etats de droit (…) pour une Afrique du vrai progrès", a-t-il dit.

Le président Fonseca qui s’exprimait lors d’un point de presse en compagnie de son homologue sénégalais Macky Sall, a soutenu que le Sénégal et son pays sont "deux références" démocratiques en Afrique.
 
Il a affirmé que son pays est en train de renforcer son intégration au sein de la CEDEAO malgré sa situation de pays insulaire.
 
"Nous allons proposer dans le cadre de la CEDEAO des solutions plus adéquates à notre condition de pays archipel. Nous sommes des îles, nous attendons des investissements dans des liaisons maritimes et aériens", a ajouté le président Fonseca.
 
Le président Fonseca a entamé mercredi une visite de quatre jours à Dakar.
Il a eu un entretien tête à tête avec son homologue sénégalais au Palais de la République.
 
Le président Fonseca se rendra à l’Assemblée nationale, dans l’après-midi pour une adresse aux députés et vendredi, à 10h, à l’Université Cheikh Anta Diop (UCAD).
 
Dans l’après-midi du vendredi, l’hôte du Sénégal visitera l’Île de Gorée avant de rencontrer, dans la matinée du samedi, la communauté cabo-verdienne établie à Thiès.
 
Dans l’après-midi du samedi, le président de la République de Cabo Verde échangera avec les cabo-verdiens résidant à Dakar, au Cercle de la Rade.


BHC/OID/ASB