Crise gambienne : La JIR pour une transmission pacifique du pouvoir
APS
SENEGAL-GAMBIE-SOCIETE

Crise gambienne : La JIR pour une transmission pacifique du pouvoir

Dakar, 17 jan (APS) - Le mouvement religieux sénégalais Jama`atou Ibadou Rahmane (JIR) invite le président sortant de la Gambie Yahya Jammeh au respect du choix du peuple gambien et souhaite une solution pour une transmission pacifique du pouvoir.


Dans un communiqué reçu à l’APS, le Congrès (Instance suprême) de la JIR réuni à Dakar durant le week-end s’est dit inquiet de la situation qui prévaut en Gambie et craint une instabilité politique et sécuritaire que cela pourrait engendrer là-bas et au-delà dans la sous-région.

La JIR prie pour une stabilité durable en Gambie et le renforcement de la fraternité et de l’unité dans l’espace sénégambien, écrit le texte.

Yahya Jammeh, au pouvoir depuis 22 ans, conteste les résultats de la présidentielle gambienne du 1-er décembre dernier, au lendemain de laquelle il avait pourtant reconnu sa défaite et félicité son adversaire Adama Barrow, le candidat de l’opposition, pour sa victoire.

Le président gambien sortant qui a déposé un recours exige la tenue d’une nouvelle élection. Or, le président de la Cour suprême gambienne, s’est récusé lundi de l’examen du recours porté devant cette juridiction par le président sortant contre l’investiture de son successeur.

Lequel a été accueilli par le Sénégal à la demande de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO), en attendant son investiture et l’aboutissement des efforts de l’organisation sous-régionale visant à convaincre le président sortant d’accepter un transfert pacifique du pouvoir.

A Dakar, Adama Barrow a envoyé lundi après-midi son conseiller spécial Ahmad Faty lire une déclaration devant la presse, dans laquelle il assure qu’il prêtera serment jeudi pour exercer ses fonctions de chef d’Etat.


BHC/PON