Coumba Gawlo plaide pour la scolarisation et le maintien des filles à l’école
APS
AFRIQUE-DEMOGRAPHIE

Coumba Gawlo plaide pour la scolarisation et le maintien des filles à l’école

+++De l’envoyé spécial de l’APS : Abdoulaye Iba Faye+++

Bruxelles, 5 oct (APS) - L’artiste musicienne Coumba Gawlo Seck a plaidé, jeudi à Bruxelles (Belgique), la scolarisation et le maintien des filles à l’école afin de leur permettre, à l’âge adulte, de se départir des préjugés et tabous africains, de prendre en charge leur maternité et de maîtriser la natalité pour l’atteinte du dividende démographique.
 
"Il s’agit surtout de les éduquer, les instruire en toute indépendance pour leur permettre d’accéder au développement de l’entreprenariat et du leadership féminin pour l’atteinte du dividende démographique" a expliqué Coumba Gawlo Seck qui prenait part à la 4ème édition du "Rebranding Africa Forum 2017".

Le Rebranding Africa Forum est à l’initiative du Fonds des Nations Unies pour la population (UNFPA), en collaboration avec la Banque mondiale, Global Business Coalition (GBC) et le Réseau des jeunes africains (AfriYAN),


 
"En tant qu’artiste, dit-elle, notre rôle est de sensibiliser les décideurs publics, comme ceux du secteur privé de sorte à fédérer le maximum de monde pour atteindre plus de résultats et démultiplier les expériences pour couvrir les cibles partout en Afrique".
 
D’après elle, "dans les sociétés africaines où la musique est au centre des activités culturelles, la sensibilisation et la conscientisation sont fondamentales dans le rôle de l’artiste, la musique étant ainsi le meilleur vecteur de communication".
 
"A travers nos chansons, a-t-elle dit à l’assistance, nous pourrons donner la priorité aux thèmes liés au dividende démographique comme la natalité, le changement de comportement surtout concernant les jeunes dans le sens de leur inculquer les vertus du civisme et de la citoyenneté".
 
"Pour ce faire, une connaissance de leur propre histoire les aidera à se forger une identité et, dans l’optique d’un changement de comportement, il est important de raconter aux jeunes leur histoire afin de les aider à mieux aimer leur pays" a encore soutenu la chanteuse sénégalaise.
 
Elle a appelé les artistes engagés dans la défense des causes sociales liées à l’enfant, à la femme et à la jeunesse, à travailler en synergie pour rendre visible l’initiative sur l’Autonomisation des Femmes et le Dividende Démographique au Sahel (SWEDD).
 
La chanteuse a invité les artistes à expliquer l’initiative à travers les chansons, créations artistiques et pièces de théâtres déclinées dans différentes langues locales sur des sonorités différentes, sous forme de compilation musicale avec les thématiques ciblées. 
 
Coumba Gawlo Seck reste convaincue que "la musique est la meilleure voie pour fédérer, sensibiliser et garder éternels tous les messages sur l’autonomisation des femmes, surtout en Afrique où, de plus en plus, de femmes et filles sont oubliées, les jeunes esseulés et poussés à l’immigration clandestine alors qu’ils sont la force et le devenir de l’Afrique".

LTF/PON