Mali : les autorités de la transition encouragées à respecter leurs engagements
APS
AFRIQUE-POLITIQUE-CRISE

Mali : les autorités de la transition encouragées à respecter leurs engagements

Dakar, 10 juin (APS) – La Mission du Médiateur de la CEDEAO au Mali encourage le président de la transition, le colonel Assimi Goita, à respecter ses promesses et engagements, tout en appelant les partenaires multilatéraux et bilatéraux à ’’soutenir le processus de transition’’.
 
Dans le cadre de la mise en œuvre des décisions du Sommet extraordinaire sur la situation sociopolitique au Mali tenu à Accra, et conformément au Protocole additionnel de la CEDEAO sur la démocratie et la bonne gouvernance, une mission de l’organisation régionale a séjourné au Mali de mardi à mercredi.
 
Selon un communiqué parvenu à l’APS, ’’la Mission a félicité le président de la transition pour sa prestation de serment et l’a encouragé à conduire la transition en conformité avec les promesses et engagements énoncés dans son discours d’investiture’’.
 
La délégation était conduite par l’Envoyé spécial et Médiateur de la CEDEAO au Mali, Goodluck Ebele Jonathan.
 
L’ancien président du Nigéria était accompagné du président de la Commission de la CEDEAO, Jean-Claude Kassi Brou, l’ambassadeur désigné du Ghana auprès de la République du Mali, Napoléon Abdulai.
 
Le commissaire aux affaires politiques, paix et sécurité de la CEDEAO, général Francis Béhanzin, le représentant spécial du Secrétaire général des Nations Unies au Mali, chef de la Mission multidimensionnelle pour la stabilisation au Mali (MINUSMA), faisaient également partie de la délégation.
 
L’objectif était de ’’discuter avec les autorités de transition pour mieux comprendre les stratégies qu’elles envisagent de développer en vue de donner la priorité aux activités qui permettent d’atteindre les objectifs fixés pour la transition dans le délai défini par la CEDEAO’’.
 
L’organisation d’élections présidentielles et législatives transparentes, libres, démocratiques et acceptées par tous les acteurs politiques, ont été également au cœur des discussions entre la mission et le gouvernement de transition.
 
A cet égard, souligne le communiqué, ’’la Mission a pris acte de la nomination du Premier ministre et a réitéré la nécessité de former un gouvernement inclusif qui devra faciliter la mise en œuvre de la transition’’.
 
La délégation a aussi salué ’’les larges concertations du Premier ministre avec l’ensemble des acteurs sociopolitiques incluant toutes les parties prenantes signataires de l’Accord d’Alger’’.
 
Elle a dans le même sillage ’’salué les engagements pris par le président de la Transition et le Premier ministre de respecter les décisions du Sommet extraordinaire de la CEDEAO tenu le 30 mai 2021 à Accra’’.
La Mission a aussi encouragé le gouvernement à ’’décliner de façon précise les actions prioritaires qu’il urge d’entreprendre pour réussir la transition dans le délai fixé’’. 
 
L’équipe de Goodluck Jonathan a encouragé les autorités de la transition à ’’renforcer les efforts sécuritaires avec tous les partenaires afin de créer un environnement paisible et apaisé afin que les prochaines élections soient inclusives, transparentes et crédibles’’.
 
Ils ont exhorté ’’tous les acteurs sociopolitiques à travailler ensemble et à faire preuve de responsabilité dans cette période délicate de la transition afin de garantir la réussite du processus de transition’’.
En outre, la Mission a insisté sur ’’le respect et la mise en œuvre des Accords d’Alger’’, avant de réitérer l’engagement de la Conférence des chefs d’État et de gouvernement à ’’accompagner la République du Mali pour une transition réussie’’.
 
Enfin, elle a appelé les partenaires multilatéraux et bilatéraux à ’’soutenir le processus de transition’’.

MK/OID/ASG