Les correspondants régionaux de 16 agences de presse africaines bouclent une formation à Rabat
APS
AFRIQUE-MEDIAS-FORMATION

Les correspondants régionaux de 16 agences de presse africaines bouclent une formation à Rabat


De l’envoyé spécial de l’APS, Alioune Diouf

Rabat, 30 nov (APS) - Des correspondants régionaux venant de 16 agences de presses africaines ont bouclé vendredi à Rabat (Maroc), cinq jours de formation sur le thème des enjeux et défis du journalisme en région, a constaté l’APS.
 
Les 17 participants étaient venus de 16 pays d’Afrique centrale, de l’Ouest et du Maghreb, notamment du Maroc, le pays hôte représenté par deux journalistes. 
 
Ils ont reçu leurs attestations, lors d’une cérémonie clôturant une formation initiée par la Fédération Atlantique des agences de presse africaine (FAAPA), en partenariat avec l’Agence marocaine de coopération internationale (AMCI) et de l’Agence belge de développement (ENABEL).
 
La FAAPA et ses partenaires étaient représentés à cette rencontre présidée par Rachid Bouhmil, secrétaire général de l’Agence marocaine de presse (MAP), dans les locaux de ladite structure.
 
Depuis lundi, quatre formateurs ont abordé 10 modules, traitant, entre autres, des enjeux professionnels du journalisme en région, des leçons et expériences, des différents types de sources d’information, de la programmation ou de la planification éditoriale en région.
 
La formation a aussi porté sur le fact-checking (vérification de faits), les techniques d’écriture pour le web, l’usage des réseaux sociaux, les principes d’éthique et de déontologie journalistiques ou encore les mécanismes de motivation et les critères d’évaluation des agenciers. 
 
Au nom des participants, la représentante de l’Agence congolaise d’information (ACI) Béatrice Yoka a salué la qualité de la formation, non sans plaider pour que de telles sessions soient organisées de "manière régulière", pour renforcer les capacités des journalistes des agences de presse africaines.
 
L’expert en médias et contenus des organisations, Mohamed Douyeb, un des formateurs, a dit avoir "beaucoup appris" sur les contextes de la pratique du journalisme dans différents pays africains, à l’issue de cette formation, dont elle espère qu’elle apportera de "la valeur ajoutée" aux bénéficiaires, dans l’exercice de leur métier.
 
Créée en 2014, à Casablanca, la FAAPA a pour but de "promouvoir la coopération et l’échange d’expériences entre agences de presse dans tous les domaines d’intérêt commun, dont notamment l’information, la formation et les produits multimédias", renseigne l’organisation.

APS/ASG/BK