Un expert relève le déficit d’information et de sensibilisation sur les ressources en eau
APS
SENEGAL-AFRIQUE-HYDRAULIQUE

Un expert relève le déficit d’information et de sensibilisation sur les ressources en eau

Dakar, 29 nov (APS) - La présidente du Réseau africain des organismes de bassin (RAOB), Judith Enaw, a relevé "le déficit" d’information et de sensibilisation sur les rôles et responsabilités des parties prenantes de sa structure.
 
"Au moment où la pression s’intensifie sur les ressources en eau, nous assistons à un déficit de plus en plus d’information et de sensibilisation sur les rôles et responsabilités des partie prenantes", a-t-elle déclaré.
 
Mme Enaw s’exprimait en marge des travaux du comité de pilotage du projet du de renforcement des institutions de gestion des eaux transfrontalières en Afrique (SITWA) tenu lundi et mardi à Dakar.
 
"Il parait nécessaire de réfléchir sur les voies et moyens d’entreprendre un plaidoyer auprès des décideurs pour renforcer les efforts des OBT", a-t-elle notamment ajouté.
 
La réunion a vu la participation de nombreuses autorités dont le haut-commissaire de l’OMVS, Kabiné Komora, la présidente du RAOB, les représentants du Réseau international des organismes de bassin (RIOB), du secrétaire exécutif du Conseil des ministres africains de l’eau (CMAE).
 
Des représentants du partenariat mondial pour l’eau (GWPO) ainsi que le représentant de l’Union européenne (UE) et des organismes de bassin de fleuves et lacs, ont pris part à la rencontre de deux jours. 
 
La Commission européenne, à travers le projet SITWA, a décidé de soutenir un programme visant à améliorer la coopération régionale pour la gestion durable des ressources en eaux transfrontières en Afrique, en misant sur le renforcement programmatique et institutionnel du RAOB.
 
SG/BK