La SONES investit 2,5 milliards de francs pour desservir Mboumbaye et Gandiole
APS
SENEGAL-HYDRAULIQUE

La SONES investit 2,5 milliards de francs pour desservir Mboumbaye et Gandiole

Saint-Louis, 24 nov. (APS) - Le directeur général de la société nationale des eaux du Sénégal (SONES), Charles Fall, a annoncé vendredi que le projet d’alimentation en eau potable d’un cout global de 2,5 milliards de francs CFA ‘’va permettre de desservir les localités de Mboumbaye, Gandiole et 50 autres villages du département de Saint-Louis’’.

 
Selon lui, ce projet déjà mis en œuvre, sur un linéaire de 130 kilomètres, entre dans le cadre d’un vaste programme initié par le chef de l’état et exécuté par le ministre de l’hydraulique et de l’assainissement, Mansour Faye. 
 
Il vise à renforcer ‘’l’adduction d’eau potable au niveau des principaux centres urbains du Sénégal, dont notamment celui de ‘’Docksall’’ qui couvre les communes de Gandiole et Mboumbaye’’.
 
Charles Fall s’exprimait lors d’une tournée dans les localités du Gandiolais pour constater l’avancement des travaux qui ont démarré depuis plus deux mois, pour une durée de cinq mois.
 
Le directeur général de la SONES a relevé que les populations de Mboumbaye et de Gandiole étaient confrontées à ‘’un réel problème d’accès à l’eau potable et de la qualité de service pas assez satisfaisante du point de vue de ces populations qui disposaient de l’eau à un débit faible’’.
 
‘’L’état a mis les moyens pour renforcer l’alimentation en eau pour ces populations après que la commune de Saint-Louis est sécurisée pour son accès à l’eau, permettant même aux localités du Gandiole d’être raccordées sur le château le Leybar’’, souligne-t-il.
 
Pour le tronçon qui sera mise en service au fur et à mesure que les travaux avancent, Charles Fall précise que des raccordements au réseau sont prévus, avec un système d’alimentation en potable où même les villes religieuses, comme Mpal ainsi que Fass, Gandon et d’autres villages vont ‘’globalement bénéficier de cette alimentation en eau potable’’. 
 
Aussi, il est prévu la construction d’un château d’eau comme solution viable, avec une densification du réseau et une adduction sur fibrodiamètre et pose de tuyaux gros diamètre pour ‘’renforcer l’alimentation de tous les villages environnants de Gandiole, Toubene, Mouit, Lakhrar et de l’ensemble des villages de la zone’’.
 
Selon lui, la commune de Saint-Louis est ‘’sécurisée en alimentation eau, avec plus de cinq milliards investis permettant ainsi l’extension de l’usine de Khor ainsi que la pose de près de 80 kilomètres de réseau d’adduction d’eau’’.
 
‘’C’est dans ce même sillage qu’il a été construit un château à l‘entrée de la ville de Saint-Louis pour l’alimentation des quartiers comme Pikine, Diaminar et toutes ces localités, permettant même d’alimenter la commune de Gandiole parce que Saint-Louis dispose d’une surcapacité de production’’, ajoute le DG de la SONES.
 
 
 

BD/MD