APS
SENEGAL-HYDRAULIQUE

"Dakar 2021", "un levier essentiel" pour un accès durable à la ressource (président du comité)

Dakar, 6 juin (APS) - Le Forum mondial de l’eau prévu en 2021 à Dakar sera "un levier essentiel pour régler durablement la question de l’eau en Afrique", a déclaré, mercredi, le président du comité préparatoire, Abdoulaye Sène.
 
"Nous pensons qu’il faut profiter de cette dynamique du forum, (...) pour que +Dakar 2021+ soit un levier essentiel pour régler durablement la question de l’eau en Afrique", a-t-il dit.
 
M. Sène s’adressait à la presse en marge de la réunion nationale préparatoire organisé en prélude à l’atelier stratégique et prospectif du 9ème Forum mondial de l’eau qui est prévu fin juin 2018 à Dakar.
 
Selon lui, il s’agira aussi de "lancer des initiatives afin que davantage de bassins transfrontaliers s’inscrivent dans une démarche de cadre institutionnel à l’image de l’OMVS, (...), leur permettant de coopérer, de développer la solidarité, de créer des conditions d’une vie plus pacifique, plus solidaire entre les peuples et des Etats".
 
"C’est une façon pour nous de contribuer à l’amélioration du cadre de vie, des conditions de nos populations, qu’elles soient urbaines ou rurales", a expliqué le président du comité national préparatoire.
 
L’autre aspect, a précisé M. Sène, consiste à lancer une initiative "Dakar 2021" qui sera un ensemble de projets labellisés dans différents domaines, notamment l’accès à l’eau potable, à l’assainissement, la mise en place d’infrastructures pour de l’eau productive, la formation des professionnels, etc.
 
Evoquant les priorités de "Dakar 2021", il a cité l’accès à l’eau et à l’assainissement, la mise en place d’instruments pour l’agriculture et le monde rural, de même que des instruments de coopération autour des bassins transfrontaliers.
 
Il s’agit également d’améliorer les performances du secteur en matière de gouvernance, de mobilisation des finances mais également d’innovation et de formation de professionnels pour promouvoir la réussite du secteur.
 
Il a par ailleurs appelé à une mobilisation de la population laquelle, selon lui, fait partie des éléments caractéristiques de ce forum.
 
"Une implication des communautés à la base permet d’élargir le champ de partage et d’appropriation du forum. Elles doivent être au cœur de ce système", a lancé le président du comité préparatoire du 9ème Forum mondial de l’eau.

SBS/ASB/ASG