Ziguinchor veut réaliser 370 hectares de plantations massives en 2016
APS
SENEGAL-ENVIRONNEMENT-PERSPECTIVES

Ziguinchor veut réaliser 370 hectares de plantations massives en 2016

Badiouré (Bignona), 7 août (APS) - La région de Ziguinchor (sud) espère produire cette année 530.000 plants pour des plantations massives et linaires sur 370 hectares et 65 kilomètres respectivement, a annoncé, dimanche, à Badiouré, l’inspecteur régional des Eaux-et-forêts, Djimanga Diédhiou.
 
"Nous avons retenu un programme prévisionnel pour la campagne 2016, en vue de faire une production de 530 000 plants pour des plantations massives sur 370 hectares et d’autres plantations linéaires sur 65 kilomètres", a-t-il dit.
 
M. Diédhiou s’exprimait au cours de la cérémonie officielle de commémoration de la Journée nationale de l’arbre, célébrée au niveau régional dans le village de Badiouré, dans la commune de Tenghory (département de Bignona).
 
Cette manifestation présidée par l’adjoint au gouverneur chargé du développement, Latyr Ndiaye, a réuni les autorités administratives et locales du département de Bignona et les services déconcentrés de la région.
 
Etaient également présents, les groupements féminins, les associations de jeunes, des exploitants forestiers, des ONG, entre autres participants.
 
Le thème de cette commémoration porte sur "Promouvoir une économie forestière génératrice de revenus pour les populations locales et créatrices d’emplois verts dans l’esprit des objectifs de développement durable". 
 
Le vène ou palissandre du Sénégal a été choisi comme arbre parrain au niveau national, amis à Ziguinchor, les autorités ont choisi le caïlcédrat comme arbre parrain pour sa "riche potentialité".
 
"La mangrove aussi sera plantée sur 420 hectares pour une régénération de l’écosystème, parce qu’au rythme actuel de la dégradation de nos forêts, nous risquons d’assister dans quelques années à la disparition des massifs forestiers de la région", a alerté Djimanga Diédhiou.
 
Selon lui, au cours de la campagne écoulée, les services forestiers ont réalisé 450 000 plants produits par 133 pépinières. De même, "1 745 hectares de plantations massives et 173 kilomètres de plantations linéaires ont été réalisés", a poursuivi le responsable régional des Eaux et forêts.
 
Devant un public nombreux, le président du Conseil départemental de Bignona Mamina Camara s’est alarmé du "niveau de dépérissement très avancé" de la forêt, avant d’évoquer les projets de son institution dans ce domaine.
 
M. Camara a invité les populations à préserver "les 20 forêts classées de Bignona", en s’engageant dans la mise en œuvre du projet "Adaptation au réchauffement climatique des territoires et populations de Bignona".
 

MTN/BK