Tambacounda : une quarantaine de personnes primées pour leurs pratiques écologiques
APS
SENEGAL-REBOISEMENT-DISTINCTION

Tambacounda : une quarantaine de personnes primées pour leurs pratiques écologiques

Tambacounda, 23 sept (APS) - L’intercommunalité KKGB regroupant les communes de Kothiary, Koar, Goumbayel et Bala a distingué samedi, une quarantaine de personnes lors d’une cérémonie marquant la fin de son projet de reboisement ,de sensibilisation contre les changements climatiques qui a permis de planter 20.000 arbres pendant le mois d’août.
 
Dénommée prix baobab, cette distinction est allée à 44 personnes, à raison de 11 par commune, dont des femmes, des maires, des autorités techniques et politiques engagées dans la protection de l’arbre et de l’environnement, a indiqué le président du KKGB, Baganda Sakho, en marge d’une cérémonie présidée au conseil départemental par l’adjointe au gouverneur Awa Diop Ndiaye.
 
M. Sakho s’est réjoui de ce que le projet ait atteint un "taux de réussite de 95%" sur les 20.000 plants reboisés dans le cadre de ce projet. 
 
Il s’agit là d’une "célébration des meilleures pratiques écologiques", ainsi que de personnes et d’autorités engagées dans la protection de l’arbre, de nos forêts, de l’environnement", a pour sa part, relevé le coordonnateur du projet, Benjamin Faye. 
 
Le projet a mis l’accent dans son exécution, sur la stratégie équité genre, en faisant participer les jeunes et les femmes à toutes les activités de formation, de reboisement et de sensibilisation déroulées, a-t-il dit. 
 
D’une durée d’un an, le projet (PRSC 1) qui vient de prendre fin, a permis de reboiser 20.000 arbres, a indiqué son coordonnateur Benjamin Faye. Le projet qui a démarré avec du retard, a concerné une vingtaine d’espèces, dont des arbres fruitiers, d’ombrage, ornementaux, de haie-vive et de brise-vent, en plus des espèces classiques.
 
Quatre pépinières communautaires décentralisées dans les communes-membres de l’intercommunalité, ont produit ces 20.000 plants mis en terre par des "brigades vertes", sous la supervision du service des Eaux et forêts.
 
Parmi les acquis du PRSC 1, il y a l’adoption par les quatre communes, d’une charte des valeurs sur le respect de l’environnement, qui sera diffusée en français, en soninké, pulaar et mandinka. Le projet a mis sur pied des comités de suivi communautaire de toutes les plantations.
 
Contrairement à ce qui se faisait avant, ce projet a opté pour la sensibilisation, et la responsabilisation des populations à travers le parrainage, a noté M. Faye. Il a mis en exergue à travers 10 films projetés dans les quatre communes, l’utilité de l’arbre aux plans pharmacologique, agricole et financier, a-t-il dit. 
 
"Ces prix sont un moment dans le suivi pour la protection de l’environnement" et de ces arbres qui sont plantés dans les maisons, les champs et les espaces publics.
 
D’un coût de 42 millions de francs CFA, le projet est financé par l’Etat du Sénégal (30%), le ministère français des Affaires étrangères (30%), la communauté de communes de Montrevel en Bresse (France) (30%) et les quatre communes bénéficiaires (10%).
 
Avec ou sans l’appui des partenaires, le KKGB souhaite reboiser 30.000 plants l’année prochaine, a dit Benjamin Faye.
 
Il a été mis en place un fonds de soutien à l’entretien, à la promotion et à la protection de l’arbre pour célébrer chaque année le meilleur suivi de la plantation dans les maisons, les périmètres agro-forestiers, les places publiques.

ADI/ASB